dimanche, 28 mai 2017 •

135 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Déclaration à l’Assemblée nationale

"Il n’y a pas d’urgence pour la révision de la Constitution", selon Rosine Soglo




La présidente du groupe parlementaire de la Renaissance du Bénin a réagi ce jeudi 16 mars, au parlement par rapport à la demande en examen d’urgence demandée par le gouvernement pour la révision de la Constitution. Selon Mme Rosine Vieyra Soglo, il y a des problèmes qui sont plus urgents que la modification de la loi fondamentale. (Lire déclaration)

" (...) Moi je ne suis pas d’accord pour la question d’étudier notre Constitution en urgence. Qu’il y ait une nouvelle session extraordinaire, je suis d’accord.
Mais en urgence ?
(...) Qu’est ce qu’il y a d’urgent, Monsieur le Président, actuellement, qu’est ce qu’il y a d’urgent pour que toute affaire cessante, on se mette à réviser la Constitution alors qu’il y a (...) tellement d’autres problèmes (...) la misère du peuple, le développement (...). Notre Constitution, il y a un quart de siècle que nous l’avons. Je ne dis pas qu’elle est parfaite, aucune oeuvre humaine n’est jamais parfaite (...). D’abord dans la Constitution, il a été dit qu’elle peut être révisée. Mais il n’a jamais été dit, nulle part dans la Constitution qu’elle sera une révision d’urgence.
Mais cette Constitution, elle concerne toute la nation, Monsieur le Président !
Elle concerne notre vie.
Qu’est ce qu’il y a d’urgent, qu’est-ce qui pousse le Président Patrice Talon à vouloir réviser une Constitution en URGENCE ? Mais en urgence, qu’est-ce qui a d’urgent ?
Le pays brûle ?
On est en guerre ?
Qu’est-ce qu’il y a ?
Qu’on nous laisse le temps, comme l’a dit un collègue d’aller voir nos bases.
Mais le pays n’est pas content !
Est-ce que le Président Patrice Talon écoute le pays ?
Qu’il fasse comme un certain sultan qui sorte la nuit pour écouter le peuple. Ils saura combien son peuple est insatisfait, son peuple meurt de faim et que son peuple n’a rien à faire de l’urgence d’une Constitution. Son peuple lui demande de manger, de ne plus avoir non seulement des problèmes de lèpre dans notre pays qui est revenue, que des enfants à Malanville sont malades parce qu’ils ont la poliomyélite, c’est en ce moment là qu’on nous dit qu’il faut réviser la Constitution d’urgence ?
Monsieur le Président ah non ! Là non !
D’accord pour une session extraordinaire mais pas d’urgence.
Monsieur le Président, là je suis vieille, j’ai 83 ans mais je reprends mon bâton de pèlerin avec Hercule (Nicéphore Soglo, ndlr) et on va dans le pays pour lui dire NON ! NON et NON !
Y a pas urgence pour réviser la Constitution ! Y a aucune urgence ".

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

16 mars 2017 par Dg24h



Candide Azannaï rend visite à Léhady Soglo ce samedi

27 mai 2017 par La Rédaction
L’ancien ministre délégué à la défense nationale démissionnaire du (...)
Lire la suite

Patrice Talon tient toujours à réviser la constitution

25 mai 2017 par Dg24h
Le projet de révision de la constitution n’est pas rangé aux calendes (...)
Lire la suite

Abraham Zinzindohoué était à Paris lors de la rencontre d’Abomey

24 mai 2017 par La Rédaction
La crise au sein des Houézèhouè semble ne pas avoir livré tout son (...)
Lire la suite

Le Conseil Communal d’Abomey Calavi apporte son soutien au (...)

21 mai 2017 par Dg24h
Les membres du Conseil Communal d’Abomey Calavi réunis en session (...)
Lire la suite

Une crise en gestation à la Renaissance du Bénin

19 mai 2017 par Dg24h
Boniface Yèhouétomè, Malèhossou Yacoubou, Elie Mèvo, Justine Nan Mévo (...)
Lire la suite

L’Arch pour réduire la pauvreté et garantir des soins de qualité

17 mai 2017 par La Rédaction
Au cours de l’émission télévisée « Bénin révélé » diffusée sur l’Ortb et (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires