samedi, 25 mars 2017 •

175 visiteurs en ce moment

FIL D'ACTUALITÉ

Présence à la fête des religions traditionnelles

Patrice Talon serait-il à l’image de Soglo, Kérékou ou Yayi ?

Par Marie Sœur Tampily




Les Béninois adeptes des religions traditionnelles sont en fête ce mardi 10 janvier 2017. Avant lui , ses prédécesseurs à savoir Nicéphore Soglo, Mathieu Kérékou et Boni Yayi ont eu des comportements particuliers concernant leurs présences aux manifestations de l’événement. D’où la question, de savoir quelle peut être l’attitude du Président Patrice Talon ?

Le Bénin selon la Constitution du 10 décembre 1990 est une République laïque, c’est-à-dire, que toutes les religions sont autorisées ou libres. De plus, aucun article de cette loi fondamentale ne stipule que le Président de la République est obligé d’assister à une fête religieuse durant un jour chômé ; férié et payé. C’est dire que le Président Patrice Talon au pouvoir au Bénin depuis moins d’un an, n’est pas obligé tout comme ses prédécesseurs, d’être présent aux manifestations officielles de la fête des religions traditionnelles. Certes Nicéphore Soglo, a eu à commémorer cette fête de manière éclatante dans sa volonté de réconcilier les Béninois avec leur passé, leur culture, leur vécu quotidien d’autant que le renouveau démocratique était à ses débuts sous sa présidence. Mais Mathieu Kérékou et Boni Yayi n’ont jamais honoré de leur présence, l’événement pour des raisons plus ou moins claires. Il est vrai qu’on affirme à tort ou à raison qu’ils ne voulaient pas bafouer leur foi chrétienne ou se mettre à dos, les responsables des Eglises chrétiennes. Il revient donc au Président Patrice Talon de faire ce qui lui plaît. Soit il participe à la fête, soit il ne le fait pas. S’il répond présent aux festivités officielles des fêtes traditionnelles vu le contexte sociopolitique marqué par la cherté de la vie, l’attente des populations à propos des fruits du nouveau départ et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, cela pourrait lui donner une hausse de sa popularité ou calmer un tant soi-peu le peuple. S’il ne la fait pas, on dira tout simplement qu’il a voulu suivre les pas des présidents Kérékou et Yayi pas forcément pour les mêmes raisons mais par convenance personnelle. Autrement dit, l’actuel chef de l’Etat durant son mandat unique à la tête du Bénin, ne cherchera pas à être présent lors d’une grande fête des autres religions.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

9 janvier 2017 par La Rédaction



Des leaders de la Rupture se regardent en chiens de faïence

25 mars 2017 par La Rédaction
Les députés présents à l’Assemblée ont rejeté vendredi dernier, l’examen en (...)
Lire la suite

Rejet de l’examen en procédure d’urgence de la révision de la (...)

24 mars 2017 par Dg24h
63 députés ont rejeté l’examen en procédure d’urgence du projet de loi (...)
Lire la suite

Point de presse du Conseil des Ministres de ce mercredi 22 (...)

22 mars 2017 par La Rédaction
La session hebdomadaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jour, (...)
Lire la suite

Le mandat du président de la République, des députés et des maires fixé à (...)

16 mars 2017 par Dg24h
Au terme du conseil des ministres de ce mercredi 15 mars 2017, le (...)
Lire la suite

"Il n’y a pas d’urgence pour la révision de la Constitution", selon (...)

16 mars 2017 par Dg24h
La présidente du groupe parlementaire de la Renaissance du Bénin a réagi (...)
Lire la suite

Le projet de révision de la Constitution transmis à l’Assemblée (...)

16 mars 2017 par La Rédaction
Le projet de révision de la constitution béninoise du 11 décembre est (...)
Lire la suite
ÉCOUTER RADIO HÉMICYCLE


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires