jeudi, 4 juin 2020 •

274 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Adresse aux Béninois à venir




(Par Roger Gbégnonvi)

​L’an prochain, l’an 2020, date symbolique dans l’histoire du Bénin. 60 ans d’indépendance, 30 ans de Renouveau démocratique. Le symbole réside surtout cependant en ce que les Dahoméens qui avaient 10 ans en 1960 au matin de l’indépendance auront 70 ans et seront, pour les survivants, les derniers vaincus d’une épopée qui n’aura pas eu lieu.
​A leur naissance en 1950, le Dahomey comptait moins d’un million d’habitants. Le meilleur était alors possible sur 112.600 km². Chacun mangeait à sa faim. La scolarisation des enfants ne ruinait pas les ménages. L’Etat colonial veillait sur la santé de ses sujets pour la bonne santé de l’économie en France. A l’indépendance, il a suffi aux Dahoméens, pour vivre, de laper les plats abandonnés par l’Etat colonial. Ils lapèrent sans état d’âme. L’Etat dit indépendant avait besoin de cadres. Pour peu donc qu’on sût lire et écrire le français, on avait dix possibilités de carrière pépère à vie. Les Dahoméens, puis les Béninois, n’ont donc rien créé, ne se sont pas surpassés, se sont avachis dans les platitudes. Celle, par exemple, des 8/20ème pour payer un bon salaire à ceux qui, ayant échoué aux épreuves orales, avaient échoué au BEPC. Prime à l’échec. C’est ainsi que le Dahomey-Bénin s’est recouvert de fonctionnaires médiocres, serviteurs très peu serviables, plus occupés à attendre la fin du mois qu’à travailler. Pas de création, pas d’invention. Les Dahoméens, suivis des Béninois, se sont interdit les ‘‘avenues de l’avenir’’. A ce régime, certains se firent pourtant célèbres, voire admirables, pris pour modèles par les jeunes désireux de réussir. Or ce sont de faux modèles. A les suivre, le Bénin ne va nulle part. A les imiter, le Bénin stagne et recule.
​Avec le premier Programme d’Ajustement structurel (trois au total), retentit en 1989 la sonnette d’alarme. Bien avant, un régime militaro-marxiste avait déifié l’Etat-providence, donné du camarade à tous, bégayé la dictature du prolétariat, élevé dockers et 8/20ème au rang de cadres supérieurs roulant pimpante carrosse. Faillite et coma. Appelés à sauver le pays agonisant, Banque mondiale et FMI sifflèrent la fin de la récréation : fermeture des entreprises creuses fomentées pour flatter le ‘‘prolétariat’’, privatisation illico de celles qui ont l’air viable, compression drastique des ‘‘larges masses’’ fonctionnaires. Etat haletant. Pays suffocant. Rues d’errance et de regards hagards, sur fond de la nuisance étale léguée par les aïeux. Car lorsque le Béninois dit que ‘‘nous aussi avons des choses’’, il s’agit toujours de choses pour arrêter l’ascension de l’autre, et même pour le trucider afin de dégager pour soi le chemin, quitte à y cheminer tout seul vers l’échec assuré. Menacés de zombification, les Béninois ont initié la Conférence des Forces vives de la Nation. Advint le Renouveau démocratique sans rupture avec le non-sens : l’argent mais pas le travail qui le génère. D’où 250 partis politiques pour 11 millions d’habitants répartis sur 77 communes. On s’amuse.
En 2019, Odile a 22 ans, élève seule ses trois enfants, rassemble des brindilles qu’elle vend comme bois de chauffe. ‘‘Pépé, il faut m’aider à aller en France.’’- ‘‘Toi en France ?’’- ‘‘Oui, je vais faire là-bas bonne. Il n’y a pas la vie au Bénin.’’ Il y aura la vie au Bénin si les Béninois à venir décident de : 1- renoncer à la tradition des ancêtres porteuse de méfiance et de haine, 2- renoncer à la coutume paresseuse du ‘‘c’est comme ça que ça s’est toujours fait’’, 3- entrer en laboratoire avec les mille et une plantes médicinales du Bénin contenues dans l’encyclopédique corpus élaboré en 1989 sous l’égide de l’ACCT, 4- transfigurer la sorcellerie pour que ses pouvoirs ne tuent plus mais fassent vivre, 5- faire de l’écriture la seconde nature du Béninois, 6- faire de la ponctualité une autre nature du Béninois.
​Il y aura au Bénin le beurre et l’argent du beurre si les Béninois à venir se mettent à l’école de Thomas Sankara pour enfin ‘‘oser inventer l’avenir’’.

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

20 avril 2019 par Judicaël ZOHOUN


L’OFFE forme de nouveaux acteurs de l’action sociale


3 juin 2020 par Ignace B. Fanou
L’Observatoire de la famille, de la femme et de l’enfant (Offe)du (...)
Lire la suite

Le mariage à l’épreuve du lesbianisme


3 juin 2020 par Judicaël ZOHOUN
L’union entre l’homme et la femme a été de tout temps reconnue par la (...)
Lire la suite

L’huissier de Justice Maxime Bankolé en détention


3 juin 2020 par Ignace B. Fanou
Mardi noir pour les auxiliaires de justice. Après la condamnation de (...)
Lire la suite

Une fille survit après une chute de 15 m dans une fosse


1er juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Une jeune fille a été sauvée à Dodomey, dans l’arrondissement d’Allada ce (...)
Lire la suite

Les populations fuient l’eau des forages pour les marigots


1er juin 2020 par Judicaël ZOHOUN
L’eau est source de vie dit-on. Mais dans le village de Tchicomey, (...)
Lire la suite

« Les artistes sont déjà morts de leur vivant »


31 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Figure emblématique de la musique béninoise, Assa Cica est décédé le (...)
Lire la suite

300 kilomètres pour une poche de sang


29 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Equipements et infrastructures vétustes, accès pénibles des populations (...)
Lire la suite

Les lesbiennes sortent de l’ombre à cœur ouvert


28 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Rosine et Francine vivent en couple depuis bientôt deux ans. Très (...)
Lire la suite

La fondation ABAKÈ fait don de masques et de dispositifs de lavage des (...)


28 mai 2020 par Hubert Marcel Houéto
La Fondation ABAKÈ poursuit sa lutte contre la propagation du (...)
Lire la suite

Des homosexuels parlent de leur vie


26 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Le doute ne doit plus être permis aujourd’hui et les parents doivent (...)
Lire la suite

« De grandes portes ouvertes » pour prêcher l’Évangile dans le (...)


26 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Après 30 ans d’expérience dans les missions à travers le monde et grâce (...)
Lire la suite

Menace sur les terres agricoles


25 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Achats massifs de terres en milieu rural, non respect des textes sur (...)
Lire la suite

Le veuvage : Supplice ou manifestation de la solidarité familiale en (...)


22 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
Dans la plupart des communautés au Bénin, que d’épreuves attendent les (...)
Lire la suite

Le chanteur Assa Cica décédé ce vendredi


22 mai 2020 par Ignace B. Fanou
Un grand baobab de la musique béninoise vient de tomber. Le chanteur (...)
Lire la suite

Les responsables de la prison limogés


22 mai 2020 par Ignace B. Fanou
Les responsables de la prison civile d’Akpro-Missérété viennent d’être (...)
Lire la suite

Patrice Talon exige l’application des textes


22 mai 2020 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Dans quelques jours, les nouveaux conseillers communaux municipaux élus (...)
Lire la suite

Les populations fuient l’eau des forages pour les marigots


21 mai 2020 par Judicaël ZOHOUN
L’eau est source de vie dit-on. Mais dans le village de Tchicomey, (...)
Lire la suite

Jean Codo L’ancien conseiller de feu Kérékou n’est plus


21 mai 2020 par Ignace B. Fanou
L’Ancien conseiller technique au tourisme de feu Général Mathieu Kérékou (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires