lundi, 28 novembre 2022 •

525 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Afrique et massif syndrome de Stockholm




(Par Roger Gbégnonvi)

​Non pas que le « phénomène selon lequel un prisonnier s’attache à ses geôliers et adopte leur point de vue » appartienne à l’ADN des Africains. Il y faut deux acteurs, et nul ne naît l’un ou l’autre, on le devient. Mais s’il est un continent sur lequel le syndrome de Stockholm se donne à voir massif, c’est l’Afrique. Et les Africains, ‘‘éduqués’’ ou non, ont fini par l’intégrer en trouvant juste et bon que leurs dominateurs soient forts et injustes. En espérant qu’un jour, à leur tour, ils seront forts et injustes, et piétineront les plus faibles, car c’est ce qu’on fait quand on est fort : on humilie les autres. Il existe trois lieux vérifiables de l’amour des Africains pour leurs geôliers et de leur aspiration à devenir eux-mêmes geôliers.
​Le premier lieu, c’est quand Cheikh Hamidou Kane fait dire à la Grande Royale des Diallobé : « Ce que je propose c’est que nous acceptions de mourir en nos enfants et que les étrangers qui nous ont défaits prennent en eux toute la place que nous aurons laissée libre. » Le chapitre IV de L’aventure ambiguë (1961) a les accents d’un hymne, non pas à la résignation ou à la soumission, mais á l’admiration de la force et de l’injustice. Au chapitre III la vaillante Chef d’orchestre avait donné le ton : « Il faut aller apprendre chez eux l’art de vaincre sans avoir raison. » Car il ne s’agit pas d’instaurer un ordre moral mais de reconduire l’ordre colonial dès que les Diallobé auront appris chez leurs geôliers à être forts et injustes.
​Le deuxième lieu, c’est quand Frantz Fanon écrit : « Le Noir veut être comme le Blanc. Pour le Noir, il n’y a qu’un destin. Et il est blanc. Il y a de cela longtemps, le Noir a admis la supériorité indiscutable du Blanc, et tous ses efforts tendent à réaliser une existence blanche. » Le Martiniquais, descendant d’esclaves, est révolté et non soumis. Triste et résigné, il énonce, impuissant, la révélation de son métier de psychanalyste. Son essai, Peau noire, masques blancs (1952) a les accents de la souffrance portée intimement par tout Noir portant en soi deux personnes en conflit. D’où la question du comment être et vivre divisé.
​Le troisième lieu, c’est quand, en juin 2022, le Président de l’Union africaine rendit visite au Président de la Fédération de Russie pour le prier de veiller à ce que la guerre en cours dont il a pris l’initiative ne prive pas l’Afrique du blé quotidien, que l’Afrique ne produit pas. Mais que mangeraient de noble et de sublime les Africains après que les geôliers les ont convaincus de la justesse de l’anathème sur leurs nombreux féculents, céréales et légumes ?
​Cet anathème, les Africains catholiques l’ont forcément intégré : la base de l’Eucharistie, ce sont le blé et le raisin ; aucun produit des paysans d’Afrique n’est éligible pour devenir Corps et Sang du Christ. Cet anathème, les Africains musulmans l’ont forcément intégré : c’est en arabe que le Muezzin les appelle à la prière en arabe ; aucune des langues d’Afrique n’est éligible pour porter la Parole d’Allah ni porter jusqu’á Allah l’oraison des Africains musulmans. Et le professeur Hegel de conclure en 1830-1831 : « Là-dessus, nous laissons l’Afrique pour n’en plus faire mention par la suite. Car elle ne fait pas partie du monde historique, elle ne montre ni mouvement, ni développement. »
​Rejetés du monde et de l’histoire par leurs geôliers, les Africains savent aujourd’hui que leur salut passe par l’estime de soi. Ils y accèdent en sérénité. Malgré le danger qui met à mal leur quotidien ici et là, ils ne sauraient stigmatiser un geôlier pour aussitôt après en embrasser un autre. Ils savent aujourd’hui que leur liberté, leur présence au monde et à l’histoire, passent par l’élévation d’eux-mêmes. Ni vengeance ni colère. Ils veulent simplement réparer le monde. Tâche qu’ils savent simplement humaine. Et les voici s’élever de la grisaille ankylosante du massif syndrome de Stockholm. En marche vers l’aube nouvelle d’eux-mêmes. L’aube nouvelle d’une dignité retrouvée. Africaine. Intransigeante.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

29 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN




Quitus et vies du quitus au Bénin


26 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Même les observateurs distraits savent que les (...)
Lire la suite

PATOU ET LAURENT, MEME BARBICHETTE !


24 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Et l’Afrique manque au monde


18 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Cher collègue et néanmoins ami, après un mois de (...)
Lire la suite

EN PRISON, FOO DEZI WA !


10 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Pourquoi l’indigène doit accueillir l‘étranger


5 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​L’accueillir et ne pas le chasser au premier (...)
Lire la suite

L’Epiphanie de la démocratie


4 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
En attendant le quitus final de la CENA, huit formations politiques, (...)
Lire la suite

ILS RAQUETTENT TOUJOURS !


27 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

TARéS & TERREUR


25 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Quatre morts et les Béninois inchangés


22 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 octobre (...)
Lire la suite

PCB : la désinformation ou la mort !


13 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
A en croire le Parti Communiste du Bénin, des militaires français ont (...)
Lire la suite

LES AIGUILLEURS CALES AU CIEL !


13 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

DEVANT L’A.R. S, NI DIEU NI HIBOU !


11 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Arrogance et suffisance : le panafricanisme nouveau modèle


29 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Apparemment, à l’instar de la nostalgie, le panafricanisme n’est plus ce (...)
Lire la suite

FAUX PERES NOEL


27 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

NE PAS OPPOSER PANAFRICANISME ET COMMUNISME REVOLUTIONNAIRE (...)


24 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland La jeune génération patriotique panafricaine de (...)
Lire la suite

BR ET UP-R, DES FRERES POGBA ..


15 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
. On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de (...)
Lire la suite

Adrien Ahanhanzo-Glèlè dans le texte


10 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Quand on saluait Adrien « Comment vas-tu ? », il (...)
Lire la suite

TCHOCO-TCHOCO HAGBE PRENDRA SA DOT !


6 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires