lundi, 27 mai 2024 -

1268 visiteurs en ce moment

Formation professionnelle

Claire Amitié Cotonou mène des actions au profit des filles démunies




L’association Claire Amitié International mène depuis plusieurs années des actions en faveur des jeunes démunies et déscolarisées. Au centre Claire Amitié Cotonou (Bénin) créé en 2011, les jeunes filles sont formées pour devenir FREE (Femme, Responsable, Epanouie et Entrepreneure).

Accompagner et former des jeunes filles déscolarisées ou issues de milieux défavorisés afin de leur permettre de s’épanouir dans la société. C’est la mission que s’est assignée l’association Claire Amitié International, fondée en 1946 par Thérèse Cornille en France.
Selon Mansuette N’goran, responsable du Centre Claire Amitié Cotonou, la fondatrice Thérèse Cornille a côtoyé des jeunes filles démunies pendant la seconde guerre mondiale. « Elle aimait nous transmettre la phrase : Chez nous, on était pauvre mais on s’aimait. (...) Thérèse a compris que malgré la pauvreté, nous pouvons relever de grands défis si l’amour est présent », a confié Mansuette N’goran.

Les élèves du centre Claire Amitié Cotonou reçoivent en 2 années une formation professionnelle en pâtisserie, hôtellerie, restauration et entreprenariat. Environ 80 filles sont accueillies au Centre de Cotonou par an. En 2022, sur les 84 jeunes filles en formation, 50% ont moins de 25 ans. Elles ont arrêté l’école en 5ème.
Au terme de leur formation, les jeunes filles effectuent leur stage dans un milieu professionnel. La formation au Centre Claire Amitié permet aux jeunes filles de se réaliser et d’acquérir leur autonomie. C’est le cas de Victorine Alva, ancienne élève et désormais cheffe dans un hôtel à Cotonou. Elle confie que cela n’aurait pas été possible sans l’accompagnement de Claire Amitié.

L’Association des amis du Centre Claire Amitié de Cotonou apporte aussi son aide à travers plusieurs actions. Selon son président Eugène Sognon, l’association intervient sur les volets formation, soutien matériel et financier, encadrement des filles, recherche des lieux de stage etc.
Les apprenantes sont aussi formées en entrepreneuriat. Elles produisent des jus d’ananas bio pour commercialiser. « Elles sont vraiment impliquées. Nous les organisons et chaque groupe a son travail spécifique pour que la production arrive jusqu’au bout », a affirmé Mansuette N’goran, responsable du Centre Claire Amitié Cotonou.

Toutes les actions sont menées dans le centre avec l’aide des animatrices, des volontaires et des professeurs. « J’ai choisi de venir aider toute l’équipe parce que je trouve que c’est très important d’aider les femmes (...) à devenir plus autonomes financièrement et également humainement », a indiqué Aurore Ametis, volontaire de solidarité internationale chez Claire Amitié Cotonou.

Le Centre Claire Amitié Cotonou fonctionne principalement grâce à des dons. Une participation financière est également demandée aux jeunes filles dans le cadre de leur apprentissage.
Chaque année, le nombre d’élèves augmente. « Nous voulons continuer l’action de Claire Amitié. (...) Chers amis de par le monde, nous vous attendons à Claire Amitié pour nous rejoindre et accompagner cette jeunesse qui compte sur nous », a ajouté la responsable du Centre Claire Amitié Cotonou.

Akpédjé Ayosso

Claire Amitié dans le monde

Fondée en France en 1946 par Thérèse Cornille, Claire Amitié a pour mission d’accueillir, d’accompagner et de former les jeunes filles, jeunes femmes en difficulté ou déscolarisées de tous pays.
Au sein des foyers de Claire Amitié, on aide ces jeunes à se connaitre soi-même, à s’épanouir dans toutes les dimensions de leur être.
En dehors de la France, il y a 8 centres dans le monde : 6 en Afrique de l’Ouest Francophone, 1 au Brésil et 1 au Cambodge. Les jeunes femmes issues de milieux défavorisés y reçoivent un accompagnement personnalisé et une formation professionnelle qui leur permettra d’obtenir une activité génératrice de revenu, gage de leur autonomie. Claire Amitié contribue ainsi à l’Objectif de Développement Durable numéro 5 (égalité entre les sexes, autonomisation de la femme).

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

2 juillet 2023 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou




Voici pourquoi Jean-Michel Abimbola est absent


26 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Dans un entretien à la presse, le secrétaire général adjoint, (...)
Lire la suite

Ces femmes qui tirent profit de la vente de nourriture la nuit


25 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
À Cotonou, des femmes en quête d’une nouvelle source de revenus (...)
Lire la suite

Un corps sans vie découvert à Logozohé


25 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
Un corps sans vie a été retrouvé dans l’arrondissement de Logozohé, (...)
Lire la suite

Démarrage ce vendredi des négociations Gouvernement/Syndicats


24 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de (...)
Lire la suite

Cinq présumés cybercriminels dont une femme arrêtés à Godomey


24 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Une opération menée, ce jeudi 23 mai 2024, par le Centre national (...)
Lire la suite

Voici la liste supplémentaire des 150 Agents communautaires de santé (...)


24 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A travers un communiqué mardi 21 mai 2024, le ministre de la santé a (...)
Lire la suite

Le gouvernement autorise la signature d’une convention-cadre


22 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
En Conseil des ministres mercredi 22 mai 2024, le gouvernement a (...)
Lire la suite

Recrutement d’un Auditeur interne au profit de la SBIR S.A.


22 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
La Société Béninoise des Infrastructures de Radiodiffusion (SBIR) (...)
Lire la suite

1,5 million FCFA et plusieurs objets emportés par des bandits armés


22 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A Sakarou, une localité de la commune de N’Dali, département du (...)
Lire la suite

Patrice Talon en voyage au Brésil jeudi


21 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le chef de l’Etat Patrice Talon sera hors du territoire national à (...)
Lire la suite

Un bébé repêché des latrines d’un collège à Houéyogbé


21 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A Zoungbonou, une localité de la commune de Houéyogbé, dans le (...)
Lire la suite

Radiologues et cliniciens évaluent la gestion des examens d’imagerie (...)


21 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Au cours d’une table ronde organisée à l’occasion des 4èmes Journées (...)
Lire la suite

Les urgences radiologiques au cœur des 4èmes Journées de la SBIM et (...)


19 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les 4èmes Journées de la Société Béninoise d’Imagerie Médicale (SBIM) (...)
Lire la suite

Rufino d’ALMEIDA prime les lauréats du concours de dictée


19 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le maire de la commune de Bohicon, Rufino d’ALMEIDA a primé vendredi (...)
Lire la suite

La liste des rues à asphalter à Djoujou, Kandi et Parakou


18 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
La Société des Infrastructures Routières et de l’Aménagement du (...)
Lire la suite

L’artiste Gbégnon a tiré sa révérence


17 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’artiste chanteur compositeur, Nestor Gnansou alias Gbégnon n’est (...)
Lire la suite

La SGDS SA appelle les structures de vidange à déposer leur dossier (...)


17 mai 2024 par La Rédaction
Dans le cadre de la réorganisation des activités de collecte et de (...)
Lire la suite

Un jeune puisatier meurt dans un puits à Zè


17 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A Adjrako, localité située dans la commune de Zè, département de (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires