samedi, 22 février 2020 •

299 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Forum du 25eme anniversaire de l’Uemoa

Des échanges sur la circulation des personnes et le droit d’établissement




Dans le cadre du forum scientifique organisé par l’Uemoa à Ouagadougou au Burkina-Faso, des panels successifs ont eu lieu ce lundi 07 octobre 2019. Pour le compte de la première journée. Les participants à ce forum ont échangé sur des aspects relatifs aux réformes entreprises pour la libre circulation des personnes et du droit d’établissement ainsi que les actions à mener pour l’effectivité de circulation des personnes et d’établissement.

Le premier panel intitulé ‹‹ Accélération des réformes communautaires portant sur la libre circulation des personnes et du droit d’établissement››, a été animé par des personnalités d’expériences avérées. Il s’agit de Dr Cheikh Oumar BA, directeur Exécutif IPAR, président du Comité Exécutif du Réseau Think Tank UEMOA, Pr Wautabouna Ouattara, directeur général de l’intégration Africaine de la Côte d’Ivoire et S.E. Tertius Zongo, président Chair Sahel, ancien premier ministre du Burkina-Faso. Ce panel a permis au Pr Wautabouna Ouattara, d’exposer l’état de la mise en oeuvre des réformes de la période 2017 à 2018. A en croire le Pr Ouattara, le taux moyen de la mise en oeuvre des réformes est passé de 62% en 2017 à 69 % en 2018. En matière de gouvernance économique et de convergence, il est passé de 66% en 2017 à 68% en 2018. Les réformes sectorielles ont connu une progression de 10%, passant de 63% à 73%.

Au niveau des Etats, des améliorations sont notées.
Dans la mise en oeuvre des réformes, le Bénin a réalisé un taux de 80% en 2018 contre 64% en 2017. ‹‹ Ça veut dire que le Bénin a été un très bon exemple››, déclare-t-il.
Le directeur général de l’intégration africaine de la Côte d’Ivoire a aussi abordé les dispositions juridiques. Les dispositions génerales sont entre autres la facilitation à l’accès aux emplois, aux activités économiques, aux professions libérales. Quant aux dispositions spécifiques, il y a l’égalité des traitements des citoyens, l’institutionnalisation d’un visa unique Uemoa. Dans le traité de l’Uemoa rappelle-t-il, il est prévu des articles (91,92,93, 94, 95) relatifs au droit d’entrée dans les autres Etats membres, le droit de résidence, le droit à l’établissement et la libre circulation. Selon lui, les contraintes majeures en matière de libre circulation et des droits d’établissement sont entre autres : la faiblesse de la politique nationale à vocation intrégrationniste, la compétence exclusive de certains Etats pour des raisons d’ordre de sécurité, public ou sanitaire, le contrôle intempestive le long des corridors et des frontières. Les communicateurs se sont également penchés sur les questions relatives à la sécurité.

A lire aussi : Forum scientifique de l’Uemoa à Ouaga : Le dévelopement du commerce intra-régional au coeur des débats
A lire aussi : Pr Sall évoque les enjeux de l’intégration régionale en Afrique
A lire aussi : Abdallah Boureima lance les réflexions sur la libre circulation
A lire aussi : L’UEMOA, un exemple de modèle d’intégration réussie au plan africain

Des pistes de solutions pour une effectivité de circulation des personnes
Le deuxième panel sur ‹‹ les actions novatrices pour une liberté effective de circulation des personnes et d’établissement›› a été l’occasion pour les communicateurs de proposer des pistes de solutions.
Pour Sekou Tangara, directeur de l’information de Africable télévisions, les tracasseries le long des corridors routiers et des frontières ne sont pas une fatalité. Pour lui, la réponse est dans le respect de l’application des textes librement et solennellement adoptés par les Etats membres à travers notamment la directive N°08-2005 du Conseil des ministres de l’Uemoa relative à la réduction des points de contrôles routiers Etats de l’Uemoa. Il cite aussi la décision 15-2005 du Conseil des ministres portant modalités pratiques d’application du contrôle sur les axes routiers inter-Etats.

S.E. Salou Djibo, président de la Task Force sur le schéma de libéralisation de la CEDEAO, après avoir présenté les constats faits au terme des missions effectuées dans les 15 Etats membres de la CEDEAO, a proposé des pistes de solutions. Selon Salou Djibo, il faut revisiter le concept de frontière, gérer les flux à la frontière en améliorant l’efficacité des services au niveau des frontières et instaurer et combiner plusieurs systèmes d’évaluation et de contrôle.
Les panélistes ont dans leurs interventions évoqué diverses préoccupations et suggéré la mise en application des décisions relatives à la libre circulation des personnes et des biens.

Akpédjé AYOSSO (depuis Ouaga)

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

8 octobre 2019 par La Rédaction


« J’éprouve toujours une énorme fierté... » (Bio Tchané)


19 février 2020 par Dg24h
Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio (...)
Lire la suite

Des offres OHLALA, à saisir jusqu’au 20 février


18 février 2020 par La Rédaction
Jusqu’au 20 février 2020, Air France propose des offres défiant toutes (...)
Lire la suite

Adu, le film qui révèle de nouveaux talents au Bénin


17 février 2020 par La Rédaction
‘’Adu ‘’, film hispano-béninois promu par l’actrice béninoise Bella Agossou (...)
Lire la suite

La HAAC invite les médias au respect des normes


13 février 2020 par La Rédaction
Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (...)
Lire la suite

Le chef division de la scolarité et le comptable mis en débet


12 février 2020 par La Rédaction
Le gouvernement réuni en Conseil des ministres ce mercredi 12 février (...)
Lire la suite

La phase de collecte des données prorogée au 23 février


12 février 2020 par La Rédaction
Le Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale (...)
Lire la suite

Souliath Saka décroche la médaille d’argent


10 février 2020 par Dg24h
Les Championnats de France espoirs et Nationaux en salle 2020 ont eu (...)
Lire la suite

La CENA rencontre les partis ce lundi


10 février 2020 par La Rédaction
Dans le cadre des préparatifs pour les élections communales et (...)
Lire la suite

Les militants UDBN sensibilisés sur le code du numérique


10 février 2020 par La Rédaction
Les militantes et militants du parti Union démocratique pour un Bénin (...)
Lire la suite

07 nominations dans deux ministères


5 février 2020 par Dg24h
En Conseil des ministres ce mercredi 5 février 2020, le gouvernement a (...)
Lire la suite

Les sinistrés retardataires de Glo-Djigbé attendus à la fin du (...)


5 février 2020 par Dg24h
Les personnes affectées par le projet de l’Aéroport de Glo Djigbé non (...)
Lire la suite

Trois personnes condamnées à 6 mois de prison avec sursis


5 février 2020 par Dg24h
Les trois personnes mises en cause suite à la découverte du corps sans (...)
Lire la suite

Signature d’un accord de mise en œuvre du Programme MCA-Bénin (...)


5 février 2020 par Dg24h
Le Millennium Challenge Account Bénin II (MCA-Bénin II) a signé ce mardi (...)
Lire la suite

La délégation de l’APF satisfaite des échanges avec les autorités (...)


5 février 2020 par Dg24h
En séjour au Bénin depuis le week-end dernier , la délégation de (...)
Lire la suite

L’ONG WOMEN OF AFRICA dote le CEG de Pahou d’équipements solaires


4 février 2020 par Dg24h
Les élèves et enseignants du CEG de Pahou bénéficient depuis le jeudi 30 (...)
Lire la suite

Un ranger mort par noyade


1er février 2020 par La Rédaction
C’est la tristesse dans le rang des rangers du parc national de la (...)
Lire la suite

Une loi adoptée pour développer l’entrepreneuriat


30 janvier 2020 par Dg24h
Les députés de la 8ème législature ont adopté ce mercredi 29 janvier la loi (...)
Lire la suite

Le Bénin adhère à la Convention d’UNIDROIT


29 janvier 2020 par Dg24h
Les députés de la 8e législature ont examiné et adopté en séance plénière (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information