mercredi, 3 juin 2020 •

490 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Révision de la Constitution

« Elle a été faite dans l’intérêt supérieur de la Nation » (He Akpovi)




Le vendredi 1er novembre 2019, les députés de la 8ème législature ont adopté à l’unanimité la loi nº2019-40 portant révision de la constitution.
Dans un entretien réalisé par l’Agence Bénin Médias, le Journal Collines Info et La Voix du Sud, l’honorable Eustache Akpovi, élu de la 9ème circonscription électorale a expliqué les raisons ayant conduit au vote de la révision de la Constitution. Il n’a pas manqué de relever quelques grandes innovations de cette loi et invité le peuple béninois à faire confiance au président Patrice Talon.

Selon Eustache Akpovi, le vote de la révision de la Constitution est intervenu à la suite des recommandations issues du dialogue politique organisé les 10, 11 et 12 Octobre 2019 parmi lesquelles figure l’organisation des élections générales. « Nous avons estimé qu’avec la proximité de la période électorale pour les élections municipales et communales, il est impérieux que nous faisions vite sinon, nous risquons de tomber sous le coup de loi qui stipule que toute disposition électorale doit être prise six mois avant les élections », a-t-il déclaré.
Les élections générales étant programmées pour 2026, les partis de l’opposition comme les Fcbe ayant pris part à ce dialogue politique ne voient pas l’urgence de la révision.
Selon l’élu de la 9ème circonscription électorale, « Les Fcbe, lors des discussions avaient accepté le principe des élections générales et dans le cas d’espèce, pour avoir ces élections générales, nous sommes dans l’obligation de toucher à la constitution (...) ». Moi, poursuit-il, je ne veux pas que les gens continuent de raconter des bêtises.
L’honorable Akpovi rappelle que les lois sur la charte des partis politiques et du code électorale ont été votées à une large majorité en présence des députés de la 7ème législature. « Comment se fait-il que ces mêmes députés se retrouvent après dans une position de remise en cause de l’application de ces lois votées ? Je trouve que ces opposants sont en train de faire de la diversion. Ils ont perdu le temps et n’ont pas pu remplir les formalités pour participer aux élections », a-t-il affirmé.
Pour M. Akpovi, « même s’ils ne sont plus députés aujourd’hui, ils doivent revoir leur politique ».
L’élu du peuple conseille aux opposants de s’apprêter pour les élections municipales qui se pointent à l’horizon. « Qu’ils s’organisent, ils peuvent avoir leur mot à dire pour revenir sur l’échiquier politique national. Pas question de remettre en cause la 8ème législature. L’opposition doit passer à autre chose », a-t-il déclaré.
C’est pourquoi, confie le député Eustache Akpovi, « j’ai tellement encouragé les actuels responsables des Fcbe qui ont compris qu’ils ne peuvent pas continuer à se sacrifier au profit de certains acteurs politiques de leur parti qui se retrouvent en exil parce qu’ils refusent de répondre pour des dossiers dans lesquels ils sont impliqués ». D’après l’honorable, le dialogue politique qui a abouti à des recommandations consensuelles était pour la décrispation de la crise.
L’élu de la 9ème circonscription électorale a indiqué que « le président Talon a été sincère dans sa démarche pour la révision et les députés aussi ». « Les populations en général, ont toujours peur d’une révision de la constitution parce qu’elles pensent que l’initiateur qui est le chef de l’Etat pourrait manœuvrer pour s’éterniser au pouvoir. Mais ici dans le cas d’espèce, à propos des articles qui ont été modifiés, l’article 42 par exemple, il est bel et bien précisé que personne de sa vie, n’exercera plus de deux mandats en tant que président de la République, et nous sommes allés beaucoup plus loin en précisant que cette révision constitutionnelle ne fait pas appel à la naissance d’une nouvelle République parce que nous n’avons pas modifié le préambule de la Constitution », a-t-il expliqué.
« La révision n’a pas été faite dans l’intérêt personnel du président Patrice Talon. Elle a été faite dans l’intérêt supérieur de la Nation. Patrice Talon ne pourra pas faire au-delà de deux mandats », souligne l’honorable Akpovi.
Selon lui, la révision de la Constitution a permis d’œuvrer « pour la promotion de la gente féminine à travers une disposition pour l’aider à connaître une émergence politique », la création de la Cour des Comptes qui « constitue une mesure de contre-pouvoir à l’Exécutif en matière de gestion des finances publiques. « Je crois que avec la nouvelle constitution, le Bénin a fait un grand pas pour son émergence économique », a-t-il indiqué.
Concernant les corrections à apporter au code électoral et la Charte des partis politiques qui ont fait objet de polémiques aux législatives passées, le député annonce que la 8ème législature se penchera sur deux dispositions du code électorale et la loi sur la Charte des partis politiques dans les prochaines semaines. « Nous allons assouplir un peu les conditions de ces différentes dispositions législatives pour permettre à tout le monde d’avoir la possibilité d’aller aux élections prochaines », informe l’honorable.
Eustache Akpovi invite le peuple béninois à la sérénité, à la culture de la paix, à faire confiance aux députés de la 8ème législature et aussi au président Patrice Talon.
A.A.A

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

4 novembre 2019 par La Rédaction


L’élection du maire reportée à Djougou


3 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Le conseil communal de Djougou, 4ème mandature a été installé ce mercredi (...)
Lire la suite

Talon invite 9 partis à une séance de concertation


3 juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Neuf partis politiques sont invités ce mercredi 03 juin 2020 à une (...)
Lire la suite

Le code électoral modifié par les députés


2 juin 2020 par Ignace B. Fanou
La loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant Code électoral en (...)
Lire la suite

Les jeunes contestent l’élection du nouveau maire


1er juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Mouvement de contestation à Zagnanado dans le département du Zou après (...)
Lire la suite

L’élection du maire reportée


1er juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil municipal de Cotonou a été installé ce lundi 1er juin 2020. Au (...)
Lire la suite

Les conseillers du BR toujours en désaccord


1er juin 2020 par Akpédjé Ayosso
Pas encore de consensus au sein des conseillers BR de Bohicon pour le (...)
Lire la suite

Célestine Adjanohoun démissionne de son poste de conseiller


30 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Élue sur la liste de l’Union Progressiste (UP) dans la commune de Ouidah (...)
Lire la suite

Liste des maires élus le 29 mai


30 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le processus d’élection des responsables des conseils communaux et (...)
Lire la suite

Tchin-Toya Blaise Békakoua élu maire de Toucountouna


30 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le Conseiller Tchin-Toya Blaise Békakoua de l’Union Progressiste (UP) (...)
Lire la suite

L’élection du maire de Lalo reportée


29 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Installé ce vendredi 29 mai 2020, le conseil communal de Lalo, dans le (...)
Lire la suite

Koffi Bernard Adanhopé, nouveau maire


29 mai 2020 par Ignace B. Fanou
Les 19 conseillers sur les 19 du conseil communal ont voté ce vendredi (...)
Lire la suite

Antoine Djedou élu maire d’Abomey


29 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
L’installation des conseils communaux se poursuit ce vendredi 29 mai (...)
Lire la suite

Rogatien Akouakou à la tête de Tori-Bossito


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le nouveau maire de la commune de Tori-Bossito 4eme mandature de la (...)
Lire la suite

Bruno Fangnigbe maire de Djakotomey


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
A Djakotomey, commune du département du Couffo, le nouveau maire a été (...)
Lire la suite

L’élection du maire de Parakou reportée


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Le conseil communal de Parakou n’a pu élire ce jeudi 28 mai 2020 son (...)
Lire la suite

Magloire Agossou élu maire de Dogbo


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
La commune de Dogbo a son nouveau maire. Au terme de l’élection qui a eu (...)
Lire la suite

Ignace Ouorou élu maire de Copargo


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Elu sur la liste du Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) Ignace (...)
Lire la suite

« Les nouveaux défis sont là et nous attendent » (Garba Yaya)


28 mai 2020 par Akpédjé Ayosso
Garba Yaya du parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe) est élu (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires