vendredi, 2 décembre 2022 •

570 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Envie africaine d’aider la France




(Par Roger Gbégnonvi)

​Tels pays africains, francophones et anciennes colonies de la France, sont en crise. A la vérité, et quelles que soient les raisons a priori de cette crise plurielle, elle est aussi, elle est d’abord franco-française, en ce que 1)- elle a ses racines dans les mauvaises manières de la France à l’égard de l’Afrique, 2)- elle ébranle ces manières restées, hélas, actuelles, et, les ébranlant, ébranlent la France elle-même dans son immobilisme néocolonial.
​Un exemple de ces manières. « Léon Mba a été hospitalisé au mois d’août 1966 à l’hôpital Claude-Bernard. Le plus sûr était d’organiser la succession automatique, selon le modèle américain. Encore fallait-il réviser la Constitution, puis faire élire le président et le vice-président. Les textes ont été préparés discrètement par Yves Jouhaud et René Journiac, selon les directives de Mba. Le secret a été gardé jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à la diffusion au Gabon de l’allocution de Léon Mba annonçant la réforme constitutionnelle et la candidature de Bongo, le 14 novembre 1966. Nous avions préparé le brouillon du discours, et Mba l’avait corrigé. Il l’avait enregistré à l’hôpital avec le concours discret que j’avais obtenu de deux techniciens de la Radiodiffusion française, et l’enregistrement avait été envoyé à Libreville. Le référendum constitutionnel et l’élection présidentielle se sont bien passés » (Foccart Parle, tome 1, pp 278-279). Les 2 tomes de Foccart Parle (1995 et 1997) font apparaître normaux mépris et infantilisation des dirigeants africains par la France.
Manières méprisantes et infantilisantes maintenues. Les principes démocratiques et républicains imposent à la France de respecter, en Afrique aussi, l’ordre constitutionnel et de rejeter les coups d’Etat et les élections bidon. Mais une élection présidentielle a beau avoir été fabriquée à coup de violences et de morts par dizaines, si le sicaire, larron sanguinaire, s’avère docile à la France, la France l’adoube. Et elle aime les coups d’Etat utiles pour elle. Et la France accueillit discrètement à l’Elysée tel fils qui a remplacé, en piétinant la constitution du pays, son père mort au pouvoir. Et l’on se dit que l’enfant est allé recevoir sa feuille de route. Pour les intérêts de sa mère la France ? Et frustrations et rancœurs chez les Africains.
Et parce que la France a transformé les chefs d’Etat africains en ses marionnettes, l’Afrique nouvelle se révolte. Elle est faite des Africaines et Africains de 50-60 ans qui, pour l’exemple, n’ont grandi ni au Dahomey ni en Haute-Volta, mais au Bénin et au Burkina-Faso. Ils ont honte d’être, au travers de leurs dirigeants, des toupies qui tournent au rythme du fouet de la France. Ils veulent laver l’opprobre. Il n’y a pas, chez eux, sentiment anti-français, mais aspiration à la souveraineté et à la liberté de leurs pays. Pourrait-on le leur reprocher ?
Cette aspiration, reflet de 1789 en France, n’a pas fait évoluer le discours néocolonial de la France : « Le monde a changé, et notre pays est souvent attaqué. Il est attaqué dans les opinions publiques par les réseaux sociaux et des manipulations. Le continent africain en est le meilleur laboratoire… On doit être beaucoup plus agressif, mobilisé sur ce sujet… A cet égard, nous devons beaucoup mieux utiliser le réseau France Médias Monde qui est absolument clé et doit être une force pour nous ». L’Afrique montrée du doigt par la France !
Si « Le monde a changé » et que donc, l’Afrique aussi a changé, le Président français, face aux ambassadeurs de France le 1er septembre 2022, aurait dû traiter l’Afrique en adulte et vouloir dialoguer avec elle pour une totale refonte du paradigme suranné des manières de la France contre l’Afrique. Oui, l’Afrique révoltée veut avec la France un dialogue, pour une fois, « franc et sincère ». Et si l’envie africaine d’aider la France prête à condescendance, on substituera ‘‘mer’’ à ‘‘der’’, à condition que cela implique respect mutuel. Respect de l’Afrique nouvelle, laboratoire de responsabilité assumée et d’intransigeante dignité.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

8 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN




Des Démocrates, et du nom miraculeux de Yayi Boni.


1er décembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Que les sourds l’entendent : le seul parti politique, habilité à vendre (...)
Lire la suite

INNOVATION ET PRIORITE SAYAAA !


1er décembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Gagner la bataille de la planification locale en améliorant (...)


30 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Depuis quelques mois, plusieurs communes ont lancé le processus (...)
Lire la suite

Et l’Afrique manque au monde


18 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Cher collègue et néanmoins ami, après un mois de (...)
Lire la suite

QUITUS POUR UN STATU QUO


17 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

DEUX NON- ALIGNES


15 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

L’Epiphanie de la démocratie


4 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
En attendant le quitus final de la CENA, huit formations politiques, (...)
Lire la suite

IMITEZ LE CAMARADE AGBAKO !


3 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

INNOVATION ET PRIORITE SAYAAA !


1er novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

ILS RAQUETTENT TOUJOURS !


27 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

TARéS & TERREUR


25 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Quatre morts et les Béninois inchangés


22 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 octobre (...)
Lire la suite

PCB : la désinformation ou la mort !


13 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
A en croire le Parti Communiste du Bénin, des militaires français ont (...)
Lire la suite

LES AIGUILLEURS CALES AU CIEL !


13 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

DEVANT L’A.R. S, NI DIEU NI HIBOU !


11 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

FAUX PERES NOEL


27 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

NE PAS OPPOSER PANAFRICANISME ET COMMUNISME REVOLUTIONNAIRE (...)


24 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland La jeune génération patriotique panafricaine de (...)
Lire la suite

MON PETIT NEVEU GBADSON AUSSI ?


22 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires