dimanche, 26 juin 2022 •

420 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

« Inventer une Afrique autre »




(Par Roger Gbégnonvi)

​C’est le titre exact de l’ouvrage de l’enseignant chercheur béninois, Yaovi Soédé (2017, 270 p.) La vingtaine d’ouvrages qu’il a signés à ce jour soupirent presque tous après la renaissance de l’Afrique prise entre « la pauvreté et la sorcellerie », l’une appelant l’autre. Souffrance et désespérance quand Soédé envisage le développement de l’Afrique à la lucarne de la sorcellerie partout à l’œuvre. Souffrance et désespérance auxquelles fait écho en creux un autre Béninois : « Et si la sorcellerie développait l’Afrique ? » (2021, 358 p.) Car Florent E. Hessou aura fait cette prière désespérée : que le mal sorcier génère le bien du progrès pour que l’Afrique ne sombre pas comme elle semble en prendre le chemin. Or si l’on en croit Axelle Kabou, native du Cameroun, dont la sorcellerie rivalise d’ardeur macabre avec celle du Bénin, l’Afrique creuse elle-même sa tombe. Quel ressenti a poussé la fille de Douala à s’écrier : « Et si l’Afrique refusait le développement ? » (1992, 208 p.) Souffrance et désespérance : un peuple d’hommes et de femmes que leur civilisation sorcière autorise à faire mordre la poussière à ceux qui se lèvent et marchent ! Est-il un avenir pour ce peuple ?
​Si les deux auteurs béninois écoutaient de temps en temps en 2022 telles radios communautaires émettant de Cotonou, ils seraient édifiés par le discours des désenvouteurs en verve aux heures de publicité payante. Bagou en diable. Savoirs reçus d’un esprit puissant ou d’un aïeul chasseur ayant vécu cent ans. La sorcellerie et son train de malheurs, ils vont en délivrer tout l’univers, contre espèces sonnantes et trébuchantes. Le secret ancestral des potions efficaces, ils le détiennent. Et voici, impromptu, un auditeur au bout du fil. Il loue le thaumaturge pour l’avoir désenvouté avec un total succès ; il souhaite d’ailleurs avoir avec lui un nouveau rendez-vous. En direct sur les antennes ! Une cuisine-marketing mitonnée avant l’entrée en scène ? Toujours est-il qu’à suivre ces émissions, on prend le pouls d’une société ahanant sous l’empire et l’emprise de la sorcellerie. Et l’on n’a pas envie de rire.
​On se pose toutefois deux questions. 1-Pourquoi le christianisme et l’islam, volontiers pratiqués par cette société, n’ont pas résorbé ou, tout au moins, atténué la spirale de la sorcellerie ? 2-Pourquoi reste-t-elle si agissante que chrétiens et musulmans recourent parfois aux ci-dessus désenvouteurs ? Une réponse possible : la religion n’empêche pas la guerre et ne peut donc empêcher la guerre sorcière que le Béninois Gaston Zossou appelle « La guerre des choses dans l’ombre » (2003, 167 p). Dans l’ombre. Car, honteuse, la méchanceté sorcière se cache, elle se dit ‘‘occulte’’. Avançant à pas de loup dans la nuit sans étoiles, elle ne fait pas des vagues de macchabées et d’handicapés comme la guerre du Biafra, elle abat ses victimes une à une. L’agent sorcier est inconnu… ou soupçonné. Il ne répondra donc jamais de ses crimes devant un tribunal. Lâche méchanceté, la sorcellerie échappe á la loi. Odieuse méchanceté, la sorcellerie est crime parfait contre l’humanité.
​Or la méchanceté est le propre de l’homme, le propre de son côté nuit. Et l’on déplorera que, ici et ailleurs, des experts en méchanceté aient opacifié cette nuit, en aient arraché les étoiles. L’homme peut-il avancer sans leur lumière ? Pour « Inventer une Afrique autre », selon le vœu de Yaovi Soédé, l’homme renouera en action avec le double mantra de la Grèce antique : « kalos kai agathos », le Beau et le Bien. Esthétique et Ethique. Créés au jour le jour et semés en action par tous les Soédé, Kabou, Hessou et Zossou. Par-delà idéologie et religion. Une Afrique diurne, débarrassée du mal cultivé de la sorcellerie, est une Afrique du Beau et du Bien cultivés et mis à disposition par des Africains de lumière dont les cœurs battent toujours déjà au rythme nouveau et généreux d’une Afrique autre. Avancer donc, confiant que le Beau appelle le Bien et que le Bien appelle le Beau.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

7 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN




Les inondations à Cotonou vues par le Déchaîné Du Jeudi


26 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
Cette Une de l’hebdomadaire satirique béninois LE DÉCHAÎNÉ DU JEUDI date (...)
Lire la suite

Appel à une mobilisation contre la consommation des stupéfiants


26 juin 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
La Journée internationale de lutte contre contre la drogue est célébrée (...)
Lire la suite

Les acteurs de la médecine traditionnelle rendent hommage aux (...)


26 juin 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
A la tête du bureau exécutif national de la Fédération des Associations (...)
Lire la suite

Le BEPC, session de remplacement démarre ce lundi


26 juin 2022 par Marc Mensah
Les candidats au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) qui n’ont pu (...)
Lire la suite

Au moins quatre morts dont deux assaillants


26 juin 2022 par Ignace B. Fanou
Une nouvelle attaque a été enregistrée tôt ce dimanche 26 juin 2022 dans (...)
Lire la suite

AVIS D’APPEL D’OFFRES


26 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
La société Moov Africa Bénin lance le présent appel d’offres en vue de la (...)
Lire la suite

34 dossiers examinés à la session criminelle du tribunal de (...)


25 juin 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La première session criminelle du tribunal de première instance de (...)
Lire la suite

Un accident provoque un incendie à Thio


25 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Un incendie s’est déclaré dans la matinée de ce samedi 25 juin 2022 à Thio (...)
Lire la suite

La Fondation Claudine Talon offre 10 tables d’accouchement


25 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
La Fondation Claudine Talon a fait don, ce jeudi 23 juin 2022, de dix (...)
Lire la suite

Le coordonnateur du PSIE n’est plus


24 juin 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le coordonnateur du Programme spécial d’insertion dans l’emploi (PSIE) (...)
Lire la suite

Des échanges pour plus de financements en faveur de la lutte contre le (...)


24 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Une session d’orientation des députés à l’Assemblée nationale sur le (...)
Lire la suite

Le Programme du Bénin exposé au Conseil d’Administration du (...)


24 juin 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Vice-présidente de la République, Mariam CHABI TALATA a participé, (...)
Lire la suite

Un instituteur recouvre la liberté après 6 mois de prison


24 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
Un instituteur a été condamné, ce mercredi 22 juin 2022, à 6 mois de (...)
Lire la suite

Un étudiant boit 1 Kg de gari en 3 minutes


24 juin 2022 par Akpédjé Ayosso
L’étudiant Basile Ahéhéhinnou est sacré meilleur champion du concours des (...)
Lire la suite

Homéky invite les Béninois à ne perdre confiance


24 juin 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Sur l’émission spéciale ‘’Le gouvernement en action’’, le ministre des (...)
Lire la suite

Lancement officiel des randonnées pédestres de l’Atacora


24 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN
Ce 23 juin 2022 a eu lieu à Natitingou, le lancement officiel des (...)
Lire la suite

Plus de 600.000 personnes au Bénin bientôt raccordées à l’électricité


24 juin 2022 par Ignace B. Fanou
La Banque européenne d’investissement (BEI) va accorder un prêt de 10 (...)
Lire la suite

6 prostituées et 3 zémidjans arrêtés au stade GMK


24 juin 2022 par Marc Mensah
Six (06) femmes et trois hommes (03) ont été arrêtées dans les boutiques (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires