lundi, 4 mars 2024 -

1114 visiteurs en ce moment

Campagne 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre

La Belgique implique les jeunes dans la prévention et la prise en charge des VBG

(Les actions des ONG belges et du gouvernement mises en lumière)




L’Ambassade de Belgique au Bénin a organisé, ce mercredi 06 décembre 2023, un débat sur les violences basées sur le genre dans les milieux de formation professionnelle et d’apprentissage. L’évènement a eu lieu à l’école professionnelle Salésienne Don Bosco à Zogbo (Cotonou) en présence de l’Ambassadrice Sandrine Platteau.

Des jeunes en formation, responsables d’ONG, partenaires de la coopération belge et autorités béninoises ont échangé autour du thème : « Violences basées sur le genre dans les milieux de formation professionnelle et d’apprentissage ». C’est un évènement organisé par l’Ambassade de Belgique à Cotonou, dans le cadre de l’édition 2023 des 16 jours d’activisme contre les VBG. La séance d’échange a permis de donner de la visibilité aux actions de la Belgique en matière de lutte contre les VBG tout en mettant l’accent sur les VBG dans les milieux de formation professionnelle et d’apprentissage. « Le gouvernement du Bénin dans son programme d’actions et sa stratégie nationale de l’enseignement et la formation techniques et professionnels, a pour objectif de faire passer de 11 % en 2019 à 70 % en 2030, la proportion d’apprenants de l’ETFP. Vu cette ambition, il nous semblait tout naturel d’aborder la question des VBG dans les milieux d’apprentissage et de formation », a affirmé Martin Deroover, chef de coopération à l’Ambassade de Belgique à Cotonou. A l’en croire, les violences basées sur le genre ne sont pas seulement des violations des droits humains, elles sont aussi une offense aux valeurs de dignité, d’égalité et de respect. « Il s’agit d’un défi sociétal qui nécessite l’effort des hommes et des femmes pour briser le silence entourant ces actes », a ajouté Martin Deroover.

De bonnes pratiques en matière prévention et de prise en charge

La rencontre axée sur les VBG dans les milieux de formation professionnelle et d’apprentissage a été marquée par trois panels. Le premier panel a été l’occasion d’écouter des témoignages poignants de quelques victimes de VBG. Ces dernières ont subi entre autres le harcèlement dans le milieu scolaire, le mariage forcé, le viol mais aussi la violence économique. L’une des victimes a partagé avec les participants, comment elle a été récupérée par la Maison du Soleil des Sœurs, sa formation à la Maison de l’Espérance, partenaire de VIA Don Bosco ainsi que son accompagnement à l’insertion socio-professionnelle.

Plusieurs structures belges et partenaires mènent des actions de lutte contre les VBG. Lors du deuxième panel, des ONG telles que Carrefour Jeunesse Afrique, Terres Rouges, VIA Don Bosco ont partagé leurs dispositifs et bonnes pratiques en matière de prévention et de prise en charge des victimes de VBG. Selon Aminata Sogodogo, point focal genre au Collège professionnel et technique Don Bosco de Parakou, la lutte contre les VBG dans les milieux d’apprentissage et de formation se fait à travers l’élaboration des politiques du genre, la mise en place des outils de dénonciation, la sensibilisation et la prise d’initiative par les apprenants. Les participants ont aussi reçu quelques bonnes pratiques pour éviter les violences en ligne. Colombe Hounkpatin du programme Digiboost de l’agence belge Enable recommande aux jeunes de protéger leurs données personnelles sur les réseaux sociaux ; de veiller à paramétrer leurs comptes et d’éviter de cliquer sur tous les liens. « Un élément personnel ne se partage pas et il ne faut jamais céder au chantage », a-t-elle conseillé.

Le troisième panel a été consacré aux actions de l’Etat visant la lutte et la prise en charge des VBG. Le directeur général des Affaires Sociales, Bruno Gbehinto a relevé la mission des Centres de Promotion sociale ; celle de veiller à l’application des politiques et stratégies du ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance. « Les victimes de VBG sont bien accueillies, écoutées et orientées », a-t-il indiqué. Quant à la présidente de l’Institut national de la Femme, Huguette Bokpè Gnacadja, elle s’est réjouie du renforcement du cadre législatif qui donne désormais de l’insomnie aux bourreaux des femmes et des filles. Dans son intervention, le point focal VBG Police républicaine Olga Assogbaga a signalé que le numéro vert 166 est toujours ouvert pour toute dénonciation et signalement.

Pour l’Ambassadrice de Belgique au Bénin, la lutte contre les VBG nécessite l’engagement de tous. Il faut, soutient Sandrine Platteau, poursuivre et intensifier les actions afin de relever les défis de la prévention des VBG dans les milieux de formation professionnelle et d’apprentissage. Elle n’a pas manqué de remercier les partenaires qui ont pris part à l’organisation de l’évènement.

Akpédjé Ayosso

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

7 décembre 2023 par Akpédjé Ayosso




Le Salon du Livre africain de Paris s’ouvre le 15 mars


3 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
En 2024, le Salon du Livre africain de Paris propose de décloisonner (...)
Lire la suite

Le Magazine ‘’Belles et Actives’’ pour aider les femmes à atteindre (...)


3 mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Le premier numéro du magazine ‘’Belles et Actives’’ de la maison (...)
Lire la suite

Des actions phares du budget 2024 pour le bien-être des enfants


3 mars 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le bien-être des enfants préoccupe le gouvernement béninois. Au titre (...)
Lire la suite

Prof Paulin Hountondji inhumé à Porto-Novo


2 mars 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
L’universitaire Paulin Hountondji a été inhumé, samedi 2 mars 2024 à (...)
Lire la suite

Les mesures à sensibilité sociale du gouvernement en 2024


2 mars 2024 par Judicaël ZOHOUN, Marc Mensah
Le gouvernement du président Talon mise sur plusieurs actions d’ordre (...)
Lire la suite

Les restes brûlés d’un cadavre découverts à Zogbo


1er mars 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Dans l’après-midi du jeudi 29 février 2024 à Zogbo, un quartier situé (...)
Lire la suite

L’hôtel Tata Somba remis en service à Natitingou


1er mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Après des travaux de rénovation, l’hôtel Tata Somba situé dans la (...)
Lire la suite

Les femmes parlementaires s’engagent contre l’endométriose


1er mars 2024 par Marc Mensah
EndoEspoir Ong en collaboration avec la Fondation Gbehunu a organisé, (...)
Lire la suite

9 nouveaux ambassadeurs accrédités au Bénin


1er mars 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Président de la République, Patrice Talon a reçu ce jeudi 29 (...)
Lire la suite

L’ex député David GBAHOUNGBA décédé


29 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’ancien député, David GBAHOUNGBA n’est plus. Il a rendu l’âme ce (...)
Lire la suite

Luc Atrokpo hors de danger nécessite une prise en chage médicale


29 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Deux morts ont été enregistrés dans l’accident de circulation dont a (...)
Lire la suite

De nouvelles règles pour l’exploitation du sable par dragage


28 février 2024 par Marc Mensah
Le Gouvernement a fait l’option de réformer la filière d’exploitation (...)
Lire la suite

Un jeune de 25 ans charcute sa mère à mort


28 février 2024 par Marc Mensah
Un cultivateur de 25 ans sera présenté au Procureur près le Tribunal (...)
Lire la suite

Un commerçant et son épouse dépouillés dans un braquage


28 février 2024 par Marc Mensah
Des individus armés ont braqué un commerçant et son épouse dans la (...)
Lire la suite

Des médecins d’une clinique privée poursuivis suite à une opération


27 février 2024 par Marc Mensah
Le mari d’une dame décédée à la suite d’une intervention dans une (...)
Lire la suite

Un enfant repêché mort des latrines


27 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
A Boboli, un quartier de la ville de Djougou, dans le département de (...)
Lire la suite

1000 jours sans accident de travail à l’Usine Sobebra de Possotomè


27 février 2024 par Akpédjé Ayosso
L’unité de production de la Société Béninoise de Boissons (...)
Lire la suite

Un chauffeur décède dans un accident à Comé


27 février 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un mort et des blessés, c’est le bilan d’un accident de circulation (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires