vendredi, 13 décembre 2019 •

401 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Exportation des produits agricoles

La vente de cajou a progressé de 108,7% en 2017




La vente de la noix de cajou du Bénin à l’étranger s’est élevée en 2017 à 48,3 milliards de FCFA contre 23 milliards FCFA en 2016. Selon le rapport 2017 de la balance de paiement et de la position extérieur globale du Bénin rendu public par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) courant février 2019, cette évolution s’explique également par des conditions climatiques plus favorables.
L’objectif du gouvernement béninois par rapport à cette culture, est de produire 300.000 tonnes au moins contre la production actuelle estimée à 140.000 tonnes à l’horizon 2021. Pour atteindre cet objectif, trois bassins de production du cajou seront mis à contribution. Il s’agit du bassin des Collines prolongé jusque dans le Zou et dont la production tourne autour de 75.640 tonnes de cajou. C’est un bassin qui dispose de quatre usines dont les capacités de transformation n’excèdent pas 30.000 tonnes.
Il y a aussi le bassin Ouest-Bénin qui prend en compte la Donga et s’étend sur le département de l’Atacora. Ce bassin fait une production 42.827 tonnes avec seulement une unité de transformation de 1000 tonnes en cours d’installation.
Enfin, le bassin Est constitué du Borgou avec ses extensions sur l’Alibori dont la production s’élève à 87.482 tonnes.
De nouvelles installations sont prévues à Djidja, à Savalou, à Djougou, à Birni, à N’Dali puis à Nikki afin de booster la production et atteindre les résultats escomptés.
La noix d’anacarde est la seconde culture d’exportation du Bénin après le coton. Sa production est tirée par l’intérêt croissant des agriculteurs pour cette culture, dont les cours sur le marché international se sont redressés, sous l’effet de la hausse de la demande mondiale, en provenance notamment d’Asie, d’Europe et des Etats-Unis.
Au Bénin, la filière anacarde constitue le 3ème pilier de l’économie nationale après le coton et le port de Cotonou. Elle contribue à 3% au PIB et 7% au PNB agricole et représente 8% des recettes d’exportation.
Compte tenu de son importance pour l’économie nationale, le gouvernement dans son Programme d’actions (PAG) et dans sa volonté de transformation structurelle de l’économie, l’a retenue parmi les filières prioritaires.
Le cajou fait partie des filières phares du Plan stratégique du développement du secteur agricole (PDSA-2025) du ministère de l’Agriculture de l’élevage et de la pêche. C’est une filière qui s’affirme aujourd’hui comme l’une des opportunités pour l’amélioration des revenus et la création d’emplois en milieu rural à côté du coton.
Selon un document de l’Interprofession de la filière anacarde du Bénin, la campagne de commercialisation 2018 a été marquée par l’existence de stocks résiduels de l’ordre de 20.000 tonnes dans les zones productives et 12.000 tonnes environ à Cotonou. Cette situation est due entre autres à la flambée des prix jusqu’à 900 FCFA par kilogramme de noix cajou, l’augmentation de la production, la fermeture de plusieurs unités de transformation en Inde (770) et au Vietnam. A tout cela s’ajoute le manque de mesures incitatives pour les unités de transformation locales, la difficulté d’accès au financement des unités de transformation locales et la mauvaise organisation de la commercialisation.
Afin de pérenniser les résultats encourageants obtenus, l’Interprofession de la filière anacarde souhaite le renforcement des techniques de production et de transformation en quantité et qualité des produits d’anacarde, ainsi que l’installation de nouvelles unités de transformation afin de faire face au marché des amandes en forte progression.
Pour l’Interprofession, il s’agit aussi d’organiser de manière efficiente le système de commercialisation. Le pays devra se doter de statistiques fiables pour la filière avec la mise en place d’un Système d’analyse du marché (SIM).
Développer les standards et normes de qualité ainsi que le label des produits anacarde du Bénin permettra à la filière d’avoir une reconnaissance internationale.
L’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de financement de la filière anacarde est souhaité.

F. Aubin AHEHEHINNOU

www.24haubenin.info ; L'information en temps réel

1er mars 2019 par Dg24h


La Banque de Développement du Mali s’implante au Bénin


9 décembre 2019 par Dg24h
La Banque de Développement du Mali (BDM-SA) sera bientôt implantée au (...)
Lire la suite

L’étude de la loi des finances 2020 démarre ce lundi


9 décembre 2019 par Dg24h
Les discussions sur le fond du projet de loi de finances de l’Etat (...)
Lire la suite

Patrice Talon plaide pour la révision du risque


3 décembre 2019 par La Rédaction
En séjour au Dakar depuis ce lundi 02 décembre 2019, le président de la (...)
Lire la suite

En images les 09 marchés de Cotonou après les travaux de reconstruction


28 novembre 2019 par Dg24h
Le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, Monsieur José (...)
Lire la suite

Plus de moyens pour la Police béninoise en 2020


28 novembre 2019 par La Rédaction
La sécurité intérieure sous de beaux auspices. Le Ministre de l’Intérieur (...)
Lire la suite

Démarrage de la construction de 11 marchés régionaux et urbains


27 novembre 2019 par La Rédaction
En Conseil des ministres ce mercredi 27 novembre 2019, le gouvernement (...)
Lire la suite

Le budget de la Présidence chiffré à 20 milliards FCFA


27 novembre 2019 par Dg24h
Vingt milliards quarante-cinq millions soixante-quatre mille (...)
Lire la suite

La Fondation Jack Ma offre 1 million de dollar $ à des entrepreneurs (...)


26 novembre 2019 par Dg24h
« Africa Netpreneur Prize » Le 17 Novembre, la Fondation Jack Ma a (...)
Lire la suite

44,2 milliards FCFA pour le ministère de la décentralisation


25 novembre 2019 par Dg24h
Le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, (...)
Lire la suite

Romuald Wadagni révèle les avancées économique du Bénin


20 novembre 2019 par Dg24h
Dans le cadre du sommet G20 sur l’investissement en Afrique qui s’est (...)
Lire la suite

Des trésors cachés dans le sous-sol


17 novembre 2019 par Dg24h
L’exploitation des ressources minières du Bénin ont de belles (...)
Lire la suite

Un projet de boucle ferroviaire pour relier les capitales ouest- (...)


16 novembre 2019 par Dg24h
4.000 milliards de FCFA, c’est le montant du projet de boucle (...)
Lire la suite

L’Etat prévoit un budget de près de 2000 milliards FCFA


15 novembre 2019 par Dg24h
Le projet de loi de finances pour la gestion 2020, de la documentation (...)
Lire la suite

A. Tchané annonce les grandes lignes du budget 2020


15 novembre 2019 par Dg24h
Ce jour, vendredi 15 novembre 2019, les travaux budgétaires ont démarré (...)
Lire la suite

Wara entame le processus de notation du Bénin


15 novembre 2019 par Dg24h
Le ministre de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni a échangé le (...)
Lire la suite

Le Représentant résident Komlan AGBO parle de l’UEMOA


14 novembre 2019 par La Rédaction
Le Club de l’Economiste a reçu dans son troisième numéro ce jeudi 14 (...)
Lire la suite

La 3eme session du comité régional de pilotage ouverte à Cotonou


14 novembre 2019 par La Rédaction
Le Ministre du cadre de vie et du développement durable José Tonato a (...)
Lire la suite

La campagne cotonnière 2019-2020 lancée ce jeudi à Banikoara


14 novembre 2019 par Dg24h
La commune de Banikoara accueille ce jeudi 14 novembre 2019, la (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires







Lettre d'information