dimanche, 21 avril 2024 -

1460 visiteurs en ce moment

Session extraordinaire

Les innovations à la CBDH avec la loi en examen à l’Assemblée




La première session extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2024 a repris ce lundi 26 février 2024 après la suspension du mercredi dernier. Le projet de loi relatif à la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) a mobilisé les débats sur l’ensemble des 12 dossiers inscrits à l’ordre de la session. Voici ce qui change à la CBDH avec le projet de loi, selon les débats à l’hémicycle.

Les débats ont été houleux ce lundi 26 février 2026 lors de l’examen du projet de loi portant modification de la loi n° 2012-36 du 15 février 2013 portant création de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) en République du Bénin.

La Commission des droits de l’homme et de l’administration du parlement a d’abord lu le rapport des travaux en Commission à la session plénière. Le rapport, adopté le 24 janvier dernier à l’unanimité des commissaires présents et représentés, a suscité de nombreuses réactions au sein du parlement.
Lors des débats, les députés ont déploré la nouvelle structuration de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) ainsi que le nombre et le mode de désignation des membres. Le parti d’opposition Les Démocrates y voit un projet de loi taillée sur mesure pour vassaliser la CBDH.

Les innovations à la CBDH
Le projet de loi relatif à la CBDH permet une bonne organisation et une meilleure structuration de l’institution, selon les interventions des députés Antonin Midofi, Réginal Koumagbéafidé, Abiossè Razack, Gérard Gbénonchi et Aké Natondé.

La professionnalisation, la dépolitisation (pas de représentants de l’Assemblée, ni du gouvernement), sont les points saillants du projet de loi. Tout ceci concourt à l’indépendance de la CBDH, selon le député Razack Abiossè qui exhorte ses collègues députés membres de l’Union Progressiste le Renouveau à voter le projet de loi relatif à la CBDH.

La loi touche, certes, aux intérêts des politiques mais ceux-ci doivent accepter de perdre quelques privilèges pour que « le pays s’en sorte grandi ». « (…) En allant vers une professionnalisation, c’est une expérience que nous pouvons tester (…) L’institution passe de 11 membres qui ne sont pas permanents à 7 qui sont maintenant des permanents, c’est pour viser une plus grande efficacité dans le travail qui sera fait. (…) La CBDH est en train de subir un toilettage et ce nouveau look que nous allons trouver à notre CBDH, on va l’expérimenter pour voir si ça améliore l’existant ou pas », a commenté le député Aké Natondé.
Selon le nouveau mode de désignation, les membres seront sélectionnés par appel à candidatures. Un changement qui résulte de la recommandation du sous-comité accréditation.

« Les principes de Paris exigent qu’une institution nationale des droits de l’homme soit indépendante du gouvernement dans sa structure, sa composition, ses prises de décision et sa méthode de fonctionnement. Elle doit être constituée et habilitée à examiner et à décider de ses priorités stratégiques et de ses activités sans ingérence politique en se fondant uniquement sur ce qu’elle juge prioritaire pour les droits de l’homme dans le pays. Pour ces raisons, les représentants du gouvernement et les députés ne devraient pas être membres des INDH, ni participer aux prises de décisions de leurs organes. Leur appartenance et leur participation aux décisions prises par les organes de l’INDH peut avoir un impact sur les dépendances réelles et perçues de l’INDH », précise la recommandation du Comité accréditation qui a été lue aux députés par le rapporteur de la Commission des Lois.

L’institution sera constituée de deux sous-comité : le sous-comité classique de prévention et de promotion des droits de l’Homme qui existe déjà et le sous-comité en charge du mécanisme de la torture. « Chacun des sous-comités a un président et un rapporteur. Le Président de l’Institution est membre d’un sous-comité. (…) Le rapporteur du sous-comité droit de l’homme est le rapporteur de l’institution », a expliqué le président de la Commission des lois. Orden Alladatin ajoute que « la forme, la structure et le concept même » de la CBDH ont changé.

La Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) ayant reçu l’accréditation au statut "A" de l’Alliance mondiale des institutions nationales des droits de l’Homme, « la proposition n’est que le choix de respecter entièrement les observations qui ont été faites à l’endroit de la CDBDH lors de l’accréditation au statut A », selon les éclairages du garde des sceaux, ministre de la justice aux députés. L’accréditation permet à la CBDH de prendre la parole devant les instances internationales des droits de l’homme au même titre que le Bénin.

« C’est en respectant les recommandations du sous-comité accréditation que les modifications ont été faites tant dans la désignation des membres, dans le fonctionnement et dans la structuration. Et ces observations datent de mars 2022. Elles ont été faites par l’Alliance Mondiale des Institutions Nationales des Droits de l’Homme. Ce choix de les respecter, est le choix de conforter le statut A dont nous bénéficions et de permettre encore plus à la CBDH de porter la défense des droits de l’homme », a expliqué Yvon Detchenou. A en croire le garde des sceaux, le gouvernement est disponible pour la modification de certains articles du projet de loi.

Les travaux à la session plénière du lundi 26 février ont été présidés par le député Barthélemy Kassa.
M. M.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

26 février 2024 par Marc Mensah




L’écrivaine Reine Oussou Kpanou n’est plus


21 avril 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
L’écrivaine béninoise et membre du parti l’Union Progressiste le (...)
Lire la suite

Le récapitulatif des résultats de Loto 5/90 du Samedi 20 Avril 2024


21 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
La LNB S.A vous donne le récapitulatif des résultats de Loto 5/90 du (...)
Lire la suite

Le Bénin remporte les deux premières places au CAF Hacking challenge 2024


20 avril 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le Bénin se distingue à l’édition 2024 du CAF Hacking Challenge en (...)
Lire la suite

Les résultats accessibles en ligne


19 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Les résultats définitifs des inscrits au Fichier National des (...)
Lire la suite

1400 candidats Aspirants inscrits pour l’enseignement supérieur


19 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Fichier national des aspirants au métier d’enseignement du (...)
Lire la suite

L’ex chef d’Etat-major de la marine écouté à la BEF


19 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
L’ex chef d’État-Major de la Marine nationale Jean Léon Olatoundji a (...)
Lire la suite

4 policiers et 2 co-accusés jugés mercredi prochain


18 avril 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Quatre (04) policiers et leurs co-accusés dans l’affaire de bavure (...)
Lire la suite

Arrêt de rigueur pour 3 policiers à Cotonou


18 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Des sanctions ont été prises à l’encontre de 3 agents de police, dans (...)
Lire la suite

Vers la ratification de la Convention portant statut du Fleuve Mono


18 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Le gouvernement béninois a annoncé, ce mercredi 17 avril 2024, la (...)
Lire la suite

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 11 AVRIL 2024


17 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le Conseil des Ministres s’est réuni jeudi, le 11 avril 2024, sous la (...)
Lire la suite

Approbation des plans d’aménagement participatif de forêts classées


17 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Les plans d’aménagement participatif de plusieurs forêts classées du (...)
Lire la suite

Vers la construction de l’hôtel de ville de Porto- Novo


17 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
En Conseil des ministres ce mercredi 17 avril 2024, le gouvernement (...)
Lire la suite

Le Capitaine de Vaisseau Dossa Hounkpatin aux commandes de la Marine (...)


17 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Le nouveau Chef d’Etat-Major de la Marine nationale, le Capitaine de (...)
Lire la suite

2 ministres constatent l’effectivité des classes socioéducatives


17 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
La ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Véronique (...)
Lire la suite

L’Etat subventionne les prix de cession des engrais


17 avril 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le gouvernement béninois a pris des mesures pour soutenir les (...)
Lire la suite

UBA Bénin recrute un Directeur de la Trésorerie


16 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Mission du poste Assurer la gestion stratégique de la trésorerie de (...)
Lire la suite

Le gouvernement invité à se prononcer sur la répression pour non-port (...)


16 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Des députés de l’opposition interpellent le gouvernement béninois sur (...)
Lire la suite

Des réflexions pour accroître la collaboration avec le secteur privé


16 avril 2024 par Akpédjé Ayosso
Les travaux de la 14e Assemblée Générale ordinaire du Conseil Ouest (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires