mercredi, 29 mai 2024 -

1188 visiteurs en ce moment

Benin/ Développement

Les recommandations de la SFI sur l’Economie du Bénin




Selon un rapport publié aujourd’hui par IFC et la Banque mondiale, le Bénin peut créer des emplois de qualité, renforcer son économie et réduire son niveau de pauvreté en favorisant la participation du secteur privé dans les secteurs de l’agro-industrie et du tourisme et en saisissant les opportunités offerte par l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest.
Le Diagnostic du secteur privé du Benin (CPSD, selon l’acronyme anglais) analyse en détail les défis et les opportunités liés au développement du secteur privé dans le pays. En phase avec le Programme d’actions du gouvernement 2021-2026, le rapport recense les axes de réformes et les secteurs les plus susceptibles de favoriser une croissance durable et inclusive portée par le secteur privé.
Dans l’agro-industrie, le rapport souligne qu’une plus grande participation du secteur privé à la production agricole (ananas et soja, notamment), un meilleur accès aux marchés et la mise en place de mécanismes permettant d’attirer des financements agricoles stimuleraient la croissance du secteur qui fournit 40 % des emplois dans le pays. La zone économique spéciale de Glo-Djigbé, créée en 2021, offre une plateforme idéale pour favoriser la transformation des produits agricoles et stimuler les exportations.
En ce qui concerne le tourisme, le rapport souligne que le Nigéria voisin — la plus grande économie africaine et le pays le plus peuplé du continent — représente une importante source de visiteurs qui est encore en grande partie inexploitée. Le Bénin abrite des paysages spectaculaires et des sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco, dont la ville historique de Ouidah, mais la demande stagne depuis des années en raison de lacunes dans le développement du marché et la structuration de l’offre touristique.
Le rapport met également en lumière l’importance de la position stratégique du Bénin au croisement des corridors régionaux Abidjan-Lagos et Cotonou-Niamey. Cette position lui procure un avantage en tant que point de transit pour le commerce régional. Afin de créer plus d’opportunités économiques et d’emplois, le pays pourrait chercher à transformer ses corridors de transit en corridors économiques.
Afin de mieux exploiter le potentiel offert par le tourisme, le commerce régional et d’autres secteurs, le Bénin doit accélérer son programme de transformation numérique, notamment en simplifiant la réglementation et en autorisant une plus grande concurrence dans le secteur des télécommunications. Renforcer l’accès à l’énergie et accroitre la résilience du réseau électrique face aux chocs climatiques est également une priorité stratégique pour le Benin.
Le secteur privé bénéficierait par ailleurs d’un meilleur accès au financement, notamment grâce aux solutions de financement numériques et au renforcement de l’infrastructure de crédit.
« Le Diagnostic du secteur privé [CPSD] promeut le Programme d’actions du gouvernement du Bénin en recensant les secteurs qui ont le plus fort potentiel de croissance, de création d’emplois et de réduction de la pauvreté, » souligne Atou Seck, Responsable pays de la Banque mondiale pour le Bénin. « En outre, le rapport permet d’enrichir le cadre de partenariat du Groupe de la Banque mondiale pour le Bénin afin d’atteindre des niveaux plus élevés de développement socio-économique en 2023 et au-delà. »
« Le CPSD reconnait les progrès accomplis par le Bénin pour créer un environnement favorable aux secteur privé et recommande de poursuivre les réformes pour mieux tirer parti des avantages compétitifs du pays dans l’agro-industrie, le tourisme et l’intégration régionale, » ajoute Kyle Kelhofer, responsable régional senior d’IFC pour le Bénin, le Ghana, la Guinée et le Togo. « IFC a renforcé sa présence au Bénin pour aider le pays à améliorer le climat des affaires et à attirer davantage d’investissements. »
Bien que le Bénin ait enregistré des forts taux de croissance dans les années 2010 par rapport à la moyenne en Afrique subsaharienne, le taux de pauvreté du pays reste élevé. Le CPSD vise à maximiser le potentiel de création d’emplois du secteur privé et à accroître la résilience de l’économie béninoise face aux chocs extérieurs, tels que la crise de la COVID-19 et l’émergence plus récente de nouvelles turbulences, comme l’inflation.
Dans la droite ligne des conclusions du rapport, la stratégie du Groupe de la Banque mondiale pour le Bénin met l’accent sur des secteurs transformateurs tels que l’agro-industrie, les marchés financiers et le tourisme, tout en tirant parti du digital et des partenariats public-privé.

À propos des Diagnostics du secteur privé
Lancée en 2017 en tant qu’initiative prioritaire du Groupe de la Banque mondiale, la série de diagnostics-pays du secteur privé s’inscrit dans sa volonté stratégique de soutenir l’accroissement des investissements privés et la mobilisation du secteur privé pour contribuer à la résolution des défis de développement dans ses pays clients. Les diagnostics évaluent les principaux obstacles à la participation du secteur privé et recensent les réformes à introduire dans la politique générale et la réglementation d’un pays pour libérer le potentiel de croissance du secteur privé. Ils sont réalisés conjointement par la Société financière internationale (IFC) et la Banque mondiale. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ifc.org/cpsd.
À propos d’IFC
La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, est la principale institution de développement axée sur le secteur privé dans les marchés émergents. Elle est active dans plus de 100 pays et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et de débouchés dans les pays en développement. Au cours de l’exercice 2022, IFC a engagé un montant record de 32,8 milliards de dollars au profit de sociétés privées et d’institutions financières dans des pays en développement, mobilisant ainsi les capacités du secteur privé pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée dans des économies aux prises avec les conséquences de crises mondiales multiples. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ifc.org.
À propos du Groupe de la Banque mondiale
Le Groupe de la Banque mondiale contribue de manière essentielle aux efforts déployés à l’échelle mondiale pour mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Il compte cinq institutions : la Banque mondiale, qui se compose de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et de l’Association internationale de développement (IDA) ; la Société financière internationale (IFC) ; l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) ; et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ces institutions collaborent dans plus de 100 pays pour leur fournir des financements, des conseils et des solutions destinés à les aider à faire face aux défis les plus urgents du développement. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.banquemondiale.org, www.miga.org et www.ifc.org.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

30 mars 2023 par Judicaël ZOHOUN




Adopter l’ « Africapitalisme » : la voie du développement durable et (...)


28 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
L’Afrique se trouve à la croisée des chemins - un continent rayonnant (...)
Lire la suite

Talon présente le Bénin comme une terre d’opportunités aux Brésiliens


27 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Chef de l’Etat Patrice Talon a invité les Brésiliens à investir au (...)
Lire la suite

« Nous comptons porter nos investissements à 200 millions de dollars (...)


26 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
La Société financière internationale (IFC) renforce son engagement au (...)
Lire la suite

Des agriculteurs émerveillés par les emplois créés à la GDIZ


23 mai 2024 par Marc Mensah
Les producteurs agricoles des communes de Bohicon, Abomey, Djidja, (...)
Lire la suite

106 structures de microfinance homologuées en 2024


23 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
L’Agence nationale de surveillance des systèmes financiers (...)
Lire la suite

Les producteurs agricoles du Zou s’engagent à approvisionner les (...)


23 mai 2024 par Marc Mensah
À l’initiative de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin (...)
Lire la suite

Le Bénin et le Nigéria s’accordent pour intensifier les échanges (...)


22 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Ce mardi 21 mai 2024, une délégation béninoise composée des ministres (...)
Lire la suite

La frontière Segbana retenue pour desservir le nord du Nigeria


22 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le gouverneur Nasir Idris de Kebbi a félicité le président Bola Ahmed (...)
Lire la suite

Le Bénin affiche l’indice d’inclusion financière le plus élevé de l’Uemoa


22 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La Banque centrale de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a publié en (...)
Lire la suite

L’économie béninoise résiliente en dépit de la fermeture des (...)


18 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
La croissance du Bénin est restée résiliente en dépit des multiples (...)
Lire la suite

La co-location, le nouveau mode de logement préféré des étudiants (...)


17 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Pour satisfaire leur besoin de logement à Cotonou, Abomey-Calavi et (...)
Lire la suite

Des producteurs agricoles promettent améliorer leur rendement après (...)


17 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les producteurs agricoles du département de l’Atacora, dans le (...)
Lire la suite

Liste actualisée des Systèmes Financiers Décentralisés agréés au Bénin


16 mai 2024 par Marc Mensah
Le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a rendu publique, (...)
Lire la suite

Les exploitants agricoles en visite d’immersion à la GDIZ


16 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Les exploitants agricoles, les élus communaux et les leaders (...)
Lire la suite

BOAD et CDP signent un accord pour la promotion d’opportunités (...)


15 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
La Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), a procédé, (...)
Lire la suite

« Une économie exceptionnellement résiliente au-delà des attentes » (FMI)


13 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Fonds Monétaire International (FMI) note une économie résiliente (...)
Lire la suite

La CCI Bénin lance le Salon « Mise sur moi »


11 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Le secrétaire général de la Chambre de commerce et d’industrie du (...)
Lire la suite

La politique fiscale du Bénin, un cas d’école selon le FMI


10 mai 2024 par F. Aubin Ahéhéhinnou, Ignace B. Fanou
Une équipe du Fonds monétaire international (FMI) a séjourné au Bénin (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires