lundi, 28 novembre 2022 •

506 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Qui contrôle le marché des changes ?




https://unsplash.com/photos/1sPWEYR6r3I

Encore appelé Forex ou FX, le marché des changes est un endroit où les acheteurs et les vendeurs s’échangent de la monnaie selon un taux de change déterminé. Il s’agit du marché le plus vaste et le plus liquide du monde. Notez qu’afin d’échanger des biens et des services au-delà des frontières et en fin de compte de s’immerger dans des activités économiques et au commerce à l’échelle internationale, il est nécessaire d’échanger des devises. Rappelons que l’échange des devises ne date pas d’aujourd’hui.

Il est à noter qu’en 1971, on procédait déjà à la conversion de l’or en dollar américain. De nos jours, ces échanges ont évolué au point de devenir le plus grand marché financier du monde. Tous les jours, de nouveaux investissements boursiers naissent, ce qui permet d’accorder une attention particulière au trading divergences afin de mieux comprendre sur quelles bases reposent le Forex.. Le volume quotidien des transactions en devise a déjà atteint 6,6 billions USD en 2020 selon le rapport de la Banque des règlements internationaux. Mais qui contrôle donc le marché des changes ? Continuez la lecture pour le découvrir.

Quels sont les traits caractéristiques du marché des changes ?

Le marché des changes met en évidence un très grand nombre de caractéristiques. À cet effet, ce dernier se distingue ainsi des autres marchés du fait de ses nombreux atouts, ce qui permet de déterminer quelle est la monnaie la plus forte en un rien de temps. Il s’agit notamment de :

● Son fonctionnement est continu : c’est-à-dire 24h/24, 5 jours/7,

● La variété des facteurs qui affectent le taux de change,

● La possibilité d’utiliser l’effet de levier,

● Il y a pas d’emplacement physique et est accessible dans le monde,

● Son volume de transaction lui confère le fait d’être le marché le plus liquide au monde.

Qui contrôle le marché des changes ?

Le marché des changes est un marché décentralisé qui n’a pas d’emplacement physique spécifique dans lequel un commerçant peut acheter ou vendre les devises. N’étant pas sous contrôle d’une autorité telle qu’un gouvernement ou autre institution internationale, le marché des changes est considéré comme non réglementé. En effet, ce marché fonctionne selon le principe de l’offre et de la demande, sous la direction des banques centrales et des grandes banques commerciales.

C’est ainsi que 4 grandes banques se livrent aux opérations de change les plus importantes et ont ainsi un impact important sur le marché. Nous pouvons citer entre autres JP Morgan, CITI, Deutsche Bank, UBS. Les échanges de devises sont organisés comme un marché hors cote ou over-the-counter (OTC). Ces échanges de devises peuvent se dérouler directement entre deux parties en toute discrétion sans qu’ils aient recours à une supervision officielle quelconque.

Bien que les OTC présentent plusieurs avantages, surtout lorsqu’on a recours à la monnaie la plus forte en termes de taux de change, compte tenu de leur disponibilité, leur flexibilité et les solutions moins onéreuses, il ne faut pas non plus ignorer les risques que présentent les OTC. Compte tenu de la multitude de devises, des comptes bancaires et des paiements transfrontaliers qui s’effectuent chaque jour dans le monde, une sorte de système a été mis en place. Son but est de s’assurer que les paiements internationaux sont effectués en toute sécurité entre les comptes fiables.

De cette façon, quelle que soit la banque, ou la prestation de service bancaire que vous utilisez pour transférer l’argent à travers les frontières, vous devez fournir certaines informations. Cela servira à identifier les deux comptes bancaires qui participent à l’échange. Les pays dans lesquels les comptes sont situés doivent partager un code IBAN ou un code SWIFT… Tout ceci pour se prémunir de certains risques liés au marché des changes.

Quelles sont les potentielles limites au marché des changes ?

https://unsplash.com/photos/ftxisY44pQ0

Le marché des changes met en évidence quelques limites qu’il convient de souligner. Nous avons notamment :

● Le manque de transparence
Il ya aucun contrôle, les prix sont négociés directement entre l’acheteur et le vendeur. Ce qui veut dire que les prix fixés ne sont pas forcément les prix réels, les prix proposés dans le magasin physique. Et les parties ne fournissent les informations qu’elles-mêmes jugent nécessaires.

● Le risque de contrepartie
Vu le manque de réglementation, les échanges entre l’acheteur et le vendeur ne sont pas supervisés. Donc il y a un réel risque que l’acheteur ne reçoive pas l’objet de la transaction, ou alors le vendeur ne reçoit pas le paiement de l’objet de la transaction.

● La volatilité
Il n’y a aucune trace des échanges entre l’acheteur et le vendeur.

Ainsi, le taux de change joue un rôle très important dans le coût des fournitures et de l’attractivité des produits et services vendus, ainsi que sur les revenus de l’entreprise. Il est alors très important pour les entreprises de s’informer sur les événements mondiaux qui pourraient influencer les variations des devises.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

17 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN




Voici les opportunités offertes par le Fgdr-Umoa


28 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Il existe un Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution dans l’Umoa. (...)
Lire la suite

310.978,669 tonnes de soja exportées entre 2021 et 2022


28 novembre 2022 par Marc Mensah
Le Bénin a enregistré des performances en ce qui concerne la production (...)
Lire la suite

Les opportunités et atouts du Bénin présentés à Bordeaux


24 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Une délégation de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin et de (...)
Lire la suite

Abdoulaye Diop échange avec les journalistes de la Plateforme (...)


17 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Les journalistes regroupés au sein de la Plateforme Médias Uemoa ont été (...)
Lire la suite

Voici la stratégie de l’Uemoa pour un accès universel à l’électricité


16 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Pour la période 2022 à 2033, le Conseil des ministres de l’Uemoa a adopté (...)
Lire la suite

’’Zéro’’ droits douaniers à l’importation vers la Chine pour le (...)


16 novembre 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Plus aucun droit douanier de la Chine sur les importations en (...)
Lire la suite

Une mesure de protection de l’épargne publique


14 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
À l’approche des fêtes de fin d’année, nombreux sont les béninois qui (...)
Lire la suite

SEM. Rguibi offre une réception aux investisseurs marocains


10 novembre 2022 par Ignace B. Fanou
L’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi a offert en sa résidence à Cotonou, le (...)
Lire la suite

« E-tchité » de la CCI Bénin pour renforcer la résilience des (...)


10 novembre 2022 par Marc Mensah
Le projet de digitalisation des Micro, Petites et Moyennes Entreprises (...)
Lire la suite

Des investisseurs marocains en visite au Bénin


8 novembre 2022 par Marc Mensah
Une délégation d’investisseurs marocains conduite par Son Excellence (...)
Lire la suite

La production du coton annoncée à la baisse


8 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Une baisse de la production du coton est annoncée pour la campagne (...)
Lire la suite

Le Bénin, un nouveau modèle économique ouest-africain ?


8 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Une croissance solide, des investissements soutenus, un déficit et une (...)
Lire la suite

Des entreprises distinguées pour leur performance et innovation


6 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Le rideau est tombé sur la 18e édition du Gala des 100 entreprises les (...)
Lire la suite

MTN lance MoMo Sayaaa, l’épargne rémunérée à 0,3% par mois


4 novembre 2022 par Marc Mensah
MoMo Sayaaa, un nouveau service qui permet d’épargner de l’argent via (...)
Lire la suite

Olivier Buyoya nommé Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest


4 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
La Société Financière Internationale (IFC) a nommé le burundais Olivier (...)
Lire la suite

Les acteurs outillés pour l’amélioration du système de contrôle (...)


3 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
L’édition 2022 de la revue annuelle de la gouvernance des entreprises (...)
Lire la suite

La croissance économique du Bénin en 2022 revue à 6% ( FMI)


3 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
La croissance économique du Bénin est revue à la hausse. Elle passe de (...)
Lire la suite

Plusieurs banques et un dirigeant sanctionnés au Bénin


3 novembre 2022 par Ignace B. Fanou
Le Collège de Supervision de la Commission Bancaire de l’UMOA vient de (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires