mercredi, 18 mai 2022 •

298 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Aires protégées d’Afrique

Trois anciens chefs d’Etat parrainent le prochain congrès au Rwanda




Le gouvernement rwandais, par l’intermédiaire de son ministère de l’Environnement, a présenté, ce jeudi 20 janvier 2022, trois chefs d’État africains comme parrains du Congrès inaugural des aires protégées d’Afrique (APAC) de l’UICN.

Le Congrès APAC, qui s’annonce comme le tout premier rassemblement continental de dirigeants, de citoyens et de groupes d’intérêt africains, a pour objectif de discuter du rôle des aires protégées dans la conservation de la nature, la sauvegarde de la faune et de la flore sauvages emblématiques de l’Afrique, la fourniture de services écosystémiques vitaux, la promotion du développement durable ainsi que la conservation du patrimoine culturel et des traditions de l’Afrique.
Les trois chefs d’État africains présentés comme parrains du Congrès inaugural des aires protégées d’Afrique (APAC) de l’UICN sont S.E. Hailemariam Desalegn, ancien Premier ministre de l’Éthiopie ; S.E. Issoufou Mahamadou, ancien président du Niger et S.E. Festus Mogae, ancien président du Botswana.

Dans son discours d’acceptation lors de la cérémonie, S.E. Hailemariam Desalegn a déclaré : « L’APAC présente une opportunité sans précédent de tracer une voie qui équilibre la croissance économique et la conservation du capital naturel de l’Afrique. Cela devra se faire par des choix et des investissements stratégiques fondés sur les meilleures connaissances disponibles et une réflexion à long terme. Je suis donc très heureux et honoré de me joindre à mes pairs pour mener cette conversation grâce à notre parrainage. Le potentiel de l’Afrique est énorme, et nous pensons que ce Congrès sera un tremplin vers la réalisation de nos objectifs de l’Agenda 2063 en tant que continent. »

Le Congrès APAC de l’UICN est organisé par la Commission mondiale des aires protégées de l’UICN en partenariat avec des agences gouvernementales et des organisations de conservation, avec le soutien des partenaires au développement, des entreprises, des communautés et des médias.

Dans une vidéo d’acceptation, S.E Issoufou Mahamadou a déclaré : « La capacité des dirigeants à tous les niveaux à faire preuve de discernement et à se donner les moyens d’agir est essentielle pour façonner les décisions qui affecteront l’avenir de l’Afrique. L’APAC cherche à encourager délibérément les dialogues qui construisent et responsabilisent les générations actuelle et à venir de dirigeants afin de réaliser un avenir africain où la biodiversité est valorisée comme un atout qui contribue au développement. C’est pourquoi je suis très heureux et enthousiaste à l’idée d’accepter cette position honorifique en tant que parrain du congrès inaugural qui a pour but de changer le visage de la conservation et d’être le fer de lance des efforts d’atténuation du changement climatique à grande échelle. »

S.E Festus Mogae dans sa vidéo d’acceptation a réaffirmé que : « L’APAC doit être un tournant dans les relations entre la communauté mondiale et les institutions africaines. En tant qu’Africains, nous reconnaissons le rôle essentiel que la communauté mondiale et les organisations internationales ont joué au cours des 60 dernières années. Il est nécessaire que les communautés et les institutions africaines soient activement impliquées dans le programme de conservation pour qu’elles se l’approprient et l’intègrent dans les aspirations et la vision de l’Afrique que nous voulons. Je suis ravi d’accepter mon rôle en tant que l’un des parrains du prochain Congrès des aires protégées d’Afrique afin de garantir la représentation des communautés africaines à ce moment crucial de notre histoire africaine. »

Le congrès autour de trois thèmes clés

Membre de l’UICN depuis 2016, le Rwanda est fier d’endosser le manteau de leader mondial de la conservation et de devenir le premier pays africain à accueillir le Congrès africain des aires protégées de l’UICN. Au fil des ans, le Rwanda a fait preuve de leadership et de vision en définissant une vision de la croissance au Rwanda qui soutient les populations et la nature.

Lors de la présentation des parrains de l’APAC, la ministre rwandaise de l’Environnement, Jeanne d’Arc Mujawamariya, a déclaré : « Il est essentiel que toutes les nations et tous les dirigeants africains fassent ce voyage ensemble. Le Congrès sur les aires protégées en Afrique arrive à un moment où l’attention mondiale se porte de plus en plus sur notre relation tendue avec la nature. Nous n’investissons pas suffisamment dans les systèmes naturels dont nous dépendons. Il faut 700 milliards de dollars supplémentaires par an pour la biodiversité, soit moins de 1% du PIB mondial. L’Afrique dépense moins de 10% de ce qui est nécessaire pour protéger et restaurer la nature. Les aires protégées doivent avoir accès aux financements nécessaires à une gestion efficace et ainsi remplir leur rôle en fournissant une protection essentielle de la biodiversité et des services écosystémiques pour les populations et le développement. »

Le congrès s’articule autour de trois thèmes clés : les aires protégées, les populations et la biodiversité. Il cherche à encourager délibérément les dialogues qui construisent et responsabilisent les générations actuelle et future de dirigeants afin de réaliser un avenir africain où la faune et la flore sauvages sont appréciées comme un atout qui contribue au développement.

S’exprimant également lors du lancement, le PDG de AWF, Kaddu Sebunya, a déclaré : « Sous la direction du président Paul Kagame et des trois parrains et anciens chefs d’État, nous sommes convaincus que l’APAC offrira la meilleure occasion de faire connaître la situation de la conservation et des aires protégées aux dirigeants du continent. C’est pourquoi, à AWF, le soutien aux gouvernements africains et aux personnes désireuses de tracer un avenir qui englobe la faune et les terres sauvages est notre responsabilité première. D’où notre partenariat avec le gouvernement du Rwanda et de nombreux gouvernements à travers le continent. Nous sommes convaincus qu’avec sa riche diversité biologique, l’Afrique joue un rôle essentiel dans les efforts de conservation mondiaux et que la conservation de la biodiversité est plus efficace lorsque nous maintenons des écosystèmes sains, fonctionnels et intacts. »

Grâce au congrès, l’espoir est renouvelé de voir les dirigeants africains s’engager à créer une voix africaine unifiée en matière de conservation, qui valorisera les populations africaines et la nature grâce à des aires protégées efficaces.

Dans son discours, le directeur régional de l’UICN pour l’Afrique orientale et australe, Luther Anukur, a déclaré : « En s’appuyant sur le Manifeste du Congrès mondial de la nature de l’UICN à Marseille (https://bit.ly/3Ik1Mpi), le Pacte de Glasgow pour le climat (https://bit.ly/3fJG3L6) - Positionner la nature et le climat comme les deux faces d’une même pièce, les aires protégées et conservées jouent un rôle important pour garantir la résilience des écosystèmes dont dépendent les économies et les populations africaines.
L’APAC est un effort conjoint des dirigeants africains et de multiples partenaires qui cherchent à contribuer à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine d’une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale. Avec l’engagement du gouvernement rwandais à accueillir l’événement et le leadership de Son Excellence Paul Kagame aux côtés d’autres dirigeants africains, il ne fait aucun doute que le premier Congrès africain sur les aires protégées sera un succès. »

L’objectif principal du Congrès africain des aires protégées de l’UICN (APAC) est de positionner les aires protégées et conservées d’Afrique dans le cadre des objectifs plus larges du développement économique et du bien-être des communautés, et de mieux faire comprendre le rôle vital que jouent les parcs dans la conservation de la biodiversité et la fourniture des services écosystémiques qui sous-tendent le bien-être et les moyens de subsistance des populations. Le congrès APAC, organisé conjointement par le gouvernement rwandais, AWF et l’UICN, se tiendra au Centre de conférences de Kigali, au Rwanda, du 7 au 12 mars 2022

À propos de la Commission mondiale des aires protégées de l’UICN

La Commission mondiale des aires protégées (CMAP) de l’UICN (https://bit.ly/3FPJKJM) est le premier réseau mondial d’expertise en matière d’aires protégées, administré par le Programme mondial pour les aires protégées de l’UICN. La CMAP aide les gouvernements et d’autres acteurs à planifier les aires protégées et à les intégrer dans tous les secteurs ; elle fournit des conseils stratégiques aux décideurs politiques ; elle renforce les capacités et les investissements dans les aires protégées ; et elle rassemble les diverses parties prenantes des aires protégées pour aborder les questions difficiles.

À propos de African Wildlife Foundation

African Wildlife Foundation a lancé une série d’événements en octobre 2021 pour célébrer son 60ème anniversaire (https://bit.ly/3fKrCGC). Fondée en 1961 pour se concentrer sur les besoins de l’Afrique en matière de conservation, AWF articule une vision uniquement africaine, établit un pont entre la science et les politiques publiques et démontre les avantages de la conservation pour assurer la survie de la faune et des terres sauvages du continent. AWF est défenseur de premier plan de la protection de la vie sauvage et des terres sauvages en tant qu’élément essentiel d’une Afrique moderne et prospère.

Source : The African Wildlife Foundation (AWF)

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

21 janvier 2022 par Akpédjé Ayosso




Le Roi Mohammed VI rend hommage aux FAR


14 mai 2022 par Ignace B. Fanou
A l’occasion du 66ème anniversaire de la création des Forces Armées (...)
Lire la suite

SM. Mohammed VI compatit à la douleur du peuple émirati


14 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Le Roi du Maroc présente au nom de son Royaume ses sincères condoléances (...)
Lire la suite

La Coalition mondiale déterminée à en finir avec Daech


13 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Une Réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, s’est (...)
Lire la suite

SM. Mohammed VI lance la construction d’un hôpital futuriste


6 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Le Royaume du Maroc veut s’offrir un hôpital de référence et de grand (...)
Lire la suite

L’effondrement d’un immeuble résidentiel à Lagos fait huit morts


2 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Huit personnes sont mortes dans l’effondrement d’un immeuble résidentiel (...)
Lire la suite

The Coca-Cola Company s’engage envers les consommateurs africains


28 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
L’équipe de direction de l’unité opérationnelle africaine de la Compagnie (...)
Lire la suite

‘’L’opération militaire spéciale de la Russie va se terminer très (...)


15 avril 2022 par Ignace B. Fanou
Le parti « Russie Unie » a organisé, ce vendredi 15 avril 2022, par (...)
Lire la suite

Le Nigeria ouvre des stocks stratégiques de céréales pour prévenir la (...)


13 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le président nigérian Muhammadu Buhari a ordonné l’allocation de 40.000 (...)
Lire la suite

Les ministres africains de l’agriculture se concertent à Malabo


12 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Sur l’île de Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, les ministres de (...)
Lire la suite

Une conférence de presse de l’Eglise Shincheonji réunit 1 500 (...)


5 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
L’Église Shincheonji de Jésus, le Temple du Tabernacle du Témoignage a (...)
Lire la suite

Highland Titles remporte le record du plus grand hôtel à insectes du (...)


4 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Lundi 28 mars 2022, la société de conservation Highland Titles a (...)
Lire la suite

Brahim Ghali fait économie de vérité


3 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Le Chef du Front Polisario a accordé une interview au journal El Mundo (...)
Lire la suite

Les travaux de rénovations entrepris par Nectar Group


31 mars 2022 par La Rédaction
Le port de Freetown illustre parfaitement le regain de dynamisme du (...)
Lire la suite

Le Japon et l’Afrique renforcent leur partenariat pour accélérer le (...)


30 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
À l’issue d’une réunion ministérielle virtuelle tenue les 26 et 27 mars (...)
Lire la suite

Catholic Relief Services et ses partenaires prônent une gestion (...)


29 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
L’ONG Catholic Relief Services (CRS) a pris part à la 9e édition du Forum (...)
Lire la suite

Les Pays-Bas et la BEI intensifient leur soutien à des projets (...)


25 mars 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Lors du Forum mondial de l’eau, il a été convenu d’un nouvel appui de 25 (...)
Lire la suite

Ecobank Côte d’Ivoire franchit pour la 1ère fois le seuil de 35 milliards (...)


25 mars 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Suite au Conseil d’administration tenu, le 2 mars 2022, sous la (...)
Lire la suite

L’Africa Investment Forum, catalyseur de financement pour l’autoroute (...)


23 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
L’autoroute Abidjan-Lagos, longue de 1081 kilomètres, est l’un des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires