mercredi, 18 mai 2022 •

325 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Vie des expatriés

Une française plumée à Grand Popo




Arrivée au Bénin pour des projets personnels, Isabelle David a vu son séjour écourté après la mort de son compagnon Jean-Pierre Prolong. Dès lors commença pour elle l’enfer. Elle clame être victime d’abus de confiance et d’arnaques de la part de son compatriote français Jean Claude Berrouet.

L’histoire d’Isabelle David est une histoire triste qui met en cause les relations que l’on devrait avoir avec ses compatriotes en terre étrangère.
En effet, un couple français a pris le risque de tout quitter dans leur pays pour s’installer au Bénin. Isabelle David et Jean-Pierre Prolong sont donc entrés au Bénin le 3 octobre 2017 via l’aéroport international G. Eyadema de Lomé (Togo) sur le vol Air France AF 306. Ils se sont installés à Ayi-Guinnou dans l’arrondissement d’Agoué, commune de Grand-Popo, où ils ont pu acheter un lopin de terre au nom d’Isabelle David.
Malheureusement, le temps pour eux de s’installer convenablement afin de mettre en route leur projet, la mort a frappé Jean-Pierre Prolong le 23 juillet 2018.
Seule en terre étrangère avec le corps inanimé de son compagnon sous les bras, Isabelle devrait alors faire face à son destin. Dans la foulée, elle reçoit la proposition d’aide d’un de ses compatriotes résidant à Grand-Popo, Monsieur Jean-Claude Berrouet. Elle n’a pas hésité à accepter la main tendue de ce dernier. A partir de cet instant, Isabelle se croyait enfin soutenue et s’est complètement confiée au couple Berrouet. A en croire Isabelle, M. Berrouet a tout fait pour que les obsèques de Jean-Pierre se passent dans les normes requises.
Pendant que les obsèques de son compagnon s’organisaient et pour sécuriser leurs biens, M. Berrouet a également proposé un local pour servir de magasin. Tous ces biens étaient en proie au pillage des riverains. Jusqu’alors, tout se passait bien pour Isabelle, même si elle s’étonnait qu’aucun autre Français ne venait lui rendre visite. En quelque sorte, elle se sentait isolée.
Après les obsèques de son compagnon le 10 Août 2018, Isabelle devrait retourner en France. Elle décide de liquider tous les biens. C’est le début d’un différend entre Isabelle David et Jean-Claude Berrouet.

Non règlement des frais de vente de parcelle et autres biens

Après l’enterrement de son conjoint, Isabelle devrait repartir en France laissant derrière elle tous ses rêves inachevés. Ayant placé toute sa confiance en l’homme qui lui a tenu la main pendant les moments difficiles de son séjour au Bénin, Isabelle donne procuration à M. Bérrouet pour liquider tous ses biens et lui envoyer les sous une fois les ventes effectuées. Il s’agit d’une parcelle d’une valeur de 4475 euros, un conteneur et des appareils électroménagers évalués à près de 20.000 euros selon elle. Seulement après son départ du Bénin, les choses n’ont plus tourné comme elle l’espérait.
La parcelle a été vendue. Le containeur aussi. Ainsi que certains biens. Seulement jusqu’à présent, Isabelle n’a pas reçu de M. Berrouet les actes de vente et la totalité des sommes afférentes.
Pour le terrain, il m’a versé une fois 1.000 euros et une autre fois 1.542 euros sur les 4.475 euros que vaut la parcelle. Mes biens et la parcelle sont évalués à près de 20.000 euros, laisse entendre Isabelle David.
En effet, pour son aventure africaine, elle a vendu sa maison et a ramassé tous ses biens de la France. ’’J’ai travaillé 30 ans pour m’offrir tout cela et partir au Bénin pour créer mon projet. J’ai tout perdu du jour au lendemain et je suis revenu en France avec 150 euros.’’, se lamente Isabelle la mort dans l’âme. Eh oui, elle est retournée en France sans rien, sans argent et surtout sans son compagnon, comptant sur la vente de ses biens pour récupérer un peu de son investissement. ’’M. Berrouet me doit 20.000 euros. Mes affaires qui sont chez lui, des affaires soit disant volées. Alors qu’il était censé les protéger. Il n’a jamais voulu m’envoyer les papiers de la plainte de vol, je ne sais pas pourquoi’’, martèle Isabelle. Outre les 2.542 euros reçus sur la prétendue vente de parcelle, M. Berrouet a transféré à Isabelle entre 2018 et 2020, une somme totale de 2.470 euros représentant les objets appartenant à Isabelle vendus avant le départ de cette dernière du Bénin. Pascal, un témoin des faits à qui Isabelle a donné procuration pour porter plainte contre M. Berrouet au Bénin, a attesté que rien n’est clair dans les transactions effectuées par M. Berrouet. Pascal a déposé la plainte le 20 août 2020 au commissariat de Grand-Popo sous la référence RP n°502/20. Il s’étonne de la façon dont les choses se sont passées. ’’Je ne comprends pas pourquoi il ne veut pas donner les papiers des ventes si tout était clair’’, signifie-t-il.
Jusqu’à présent, Isabelle affirme ne recevoir aucun document des ventes de ses biens ni de la parcelle, ni du container. Ce qui rend flou le comportement de M. Berrouet, dit-elle.
Malgré les accusations qui pèsent sur lui, Jean-Claude Berrouet ne reconnait pas les faits à lui reprochés.

La part de vérité du sieur Berrouet

M. Berrouet ne se retrouve pas dans les déclarations d’Isabelle David et l’accuse, à son tour, de diffamation. ‘’J’ai tout fait pour cette dame. Je ne la connaissais même pas jusqu’à la mort de son conjoint. C’est de la mairie de Grand-Popo qu’on m’avait appelé en tant que Français pour me présenter la situation. J’ai tout mis en œuvre pour que son conjoint soit enterré dignement. J’ai effectué toutes démarches administratives tant au niveau de la mairie qu’au niveau de notre consulat. Pour que ses affaires ne soient pas vandalisées, j’ai octroyé un local pour les emmagasiner. Après l’enterrement de Jean-Pierre, je l’ai aidée à rentrer en France. Je ne lui dois rien. Par l’intermédiaire de mon avocat, je lui ai transféré ses sous et vous voulez en savoir plus, prenez contact avec mon avocat. Je ne dois rien à Isabelle, absolument rien’’, dit fermement Jean-Claude Berrouet pour se défendre. Joint, l’avocat n’a pu rien dire car étant souffrant. En clair, M. Berrouet ne reconnait pas devoir quoi que ce soit à Isabelle David qui, entre temps, a porté l’affaire au niveau du consulat de France au Bénin.

Le silence inquiétant du Consulat

Dans ses tourments avec Jean-Claude, Isabelle a saisi le consulat et l’ambassade de France au Bénin. Mais c’est un silence lourd qu’elle a eu comme toute réponse. ‘’Ni l’ambassade, ni le consulat n’a voulu m’aider. Pascal a porté plainte pour moi au commissariat de Grand-Popo, je n’ai pas eu de suite non plus. Je ne comprends pas pourquoi personne ne veut m’aider. Je ne comprends pas pourquoi personne ne fait rien pour que Jean-Claude arrête de s’occuper des compatriotes français, de les arnaquer et de profiter de leur malheur pour s’enrichir’’, déplore Isabelle. L’ambassade est donc interpelée pour tirer cette affaire au clair afin de situer les responsabilités.
Isabelle David se dit victime d’arnaque et appelle l’ambassade de France au Bénin à la rescousse.
R. K.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

23 décembre 2021 par Ignace B. Fanou




Une fillette de 2 ans meurt dans une fosse à Calavi


18 mai 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Triste nouvelle pour une famille dans la commune d’Abomey-Calavi, (...)
Lire la suite

Deux complices présumés du directeur sous convocation


14 mai 2022 par Marc Mensah
Le Chef Service des Affaires Financières (CSAF) de la Direction des (...)
Lire la suite

KAS et CAO plaident pour l’accès équitable des femmes à la (...)


13 mai 2022 par Ignace B. Fanou
En tournée de sensibilisation dans le département du Zou sur tradition (...)
Lire la suite

L’appel d’offres du Centre Covid-19 d’Aplahoué annulé


9 mai 2022 par Marc Mensah
Les travaux d’Extension et réhabilitation du laboratoire Covid-19 et (...)
Lire la suite

Un charlatan et son complice arrêté pour assassinat d’une femme


9 mai 2022 par Marc Mensah
Quelle que soit la durée de la nuit le soleil apparaîtra toujours, (...)
Lire la suite

La comptable de la BEF et son époux en prison


5 mai 2022 par Marc Mensah
Présentée ce jeudi 05 mai 2022 au Procureur spécial de la Cour de (...)
Lire la suite

02 Béninois et leurs complices arrêtés au Togo


3 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Deux (02) Béninois et trois (03) Togolais, tous membres d’un réseau de (...)
Lire la suite

La Fondation Moov Africa et Erevan au cœur de l’action sociale à SOS (...)


2 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
La Fondation Moov Africa, en partenariat avec Erevan, a fait don de (...)
Lire la suite

La Lutte contre le phénomène des enfants talibés piétine


2 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Au regard de son caractère transfrontalier, le phénomène des enfants (...)
Lire la suite

Un patron arrêté pour avoir engrossé son apprentie sourde-muette


29 avril 2022 par Marc Mensah
Une sourde-muette de 15 ans en formation dans un atelier de coiffure (...)
Lire la suite

Un jeune condamné à 12 mois de prison et 100.000 F


29 avril 2022 par Marc Mensah
Le Tribunal de Première Instance de Cotonou a condamné, mercredi 27 (...)
Lire la suite

Un Ghanéen condamné à 12 mois de prison pour faux visa


29 avril 2022 par Marc Mensah
Un ressortissant du Ghana a été condamné, mercredi 27 avril 2022, par le (...)
Lire la suite

La Poste du Bénin S.A et NSIA Vie Assurance créent Post’Assist


27 avril 2022 par Ignace B. Fanou
La Poste du Bénin S.A en partenariat avec NSIA Vie Assurance a procédé, (...)
Lire la suite

i-Transform Africa lancé pour 1.000.000 de jeunes Béninois


25 avril 2022 par Marc Mensah
La Fondation FOCUS a lancé officiellement son projet i-Transform Africa (...)
Lire la suite

Un zémidjan égorgé, sa moto emportée


25 avril 2022 par Marc Mensah
Un conducteur de taxi-moto communément appelé "zémidjan" est mort égorgé (...)
Lire la suite

Le Bénin abrite le plus grand globe terrestre en matériaux (...)


22 avril 2022 par Marc Mensah
Une gigantesque œuvre d’art de l’artiste Carole Chpatini trône à Cotonou (...)
Lire la suite

DG ONAB Daouda Takpara expose les réformes sur le bois


21 avril 2022 par Marc Mensah
Invité sur Le Club de L’économiste, Daouda Takpara, le Directeur général (...)
Lire la suite

HCR et Amnesty renforcent les capacités des journalistes


20 avril 2022 par Ignace B. Fanou
Les questions d’apatridie, de nationalité et de réfugiés étaient au cœur (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires