Le Directeur Général Port Autonome Cotonou informe les acteurs portuaires que pour compter du lundi 17 février 2014, l’accès des camions au port de Cotonou est subordonné à la présentation des cartes d’accès STTB.SA.   

24 heures au Bénin

samedi, 19 avril 2014
 


Interview exclusif de Jean-Baptiste SATCHIVI, Président de la CCIB
________________________________________________________________________
 

Il écope de 5 ans de réclusion criminelle et s’écroule à la barre

Mais pourquoi ne s’est-il pas contenté seulement de mordre mais d’arracher le pavillon de l’oreille avec ses dents, avant de le cracher par terre, lui demandent les juges ? « C’est parce qu’il était plus fort que moi », répond l’accusé. Suite à ces mots, le prévenu s’écroule. L’instruction à la barre sera suspendue pour reprendre quelques minutes plus tard. L’accusé se relèvera vaille que vaille pour confier qu’il a le vertige. Serait-il malade ? Il indique qu’il a souvent le vertige quand la peur l’anime. On lui permet de s’asseoir sur une chaise pour le reste du temps de l’audience. Pourquoi l’accusé n’avait-il pas soulevé ni à l’enquête préliminaire, ni devant le juge d’instruction que la victime l’avait tenu par les testicules ?

Condamné déjà à sept ans de réclusion pour avoir crevé l’œil d’un bouvier à coup de lance-pierre dans le 7e dossier inscrit au rôle, Sannan Sokoto Bio Karou, 31 ans, cultivateur, est revenu à la barre mercredi 16 avril dernier pour répondre encore d’une infraction de coups et blessures volontaires ayant entraîné une infirmité permanente, mais commise cette fois-ci en prison. Au verdict de la cour qui, après en avoir délibéré, l’a condamné à cinq ans de réclusion criminelle, il s’est écroulé. Par Claude (...)

En savoir plus »

Plus de deux millions d’enfants de moins de 5 ans ciblés par la vaccination contre la polio

Selon le communiqué, la première phase de ces journées nationales de vaccinations, couplées avec l’administration de vitamine A aux enfants ciblés, se déroulera du 25 au 27 avril, alors que le deuxième passage de cette même opération est prévu du 23 au 25 mai prochain.

A cet effet, précise la même source, au cours de ses deux passages, les agents vaccinateurs passeront dans toutes les ménages en vue de vacciner gratuitement tous les enfants de moins de 5 ans, y compris ceux qui sont vaccinés auparavant.

"Au cours de ces passages, en plus des gouttes du vaccin polio oral, les enfants de 6 mois à 5 ans recevront de la vitamine A", indique le même communiqué.

Plus de deux millions d’enfants béninois âgés de 0 à 5 ans seront vaccinés au cours de la 19ème édition des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite, indique un communiqué du ministère béninois de la Santé, publié ce jeudi à Cotonou. Selon le communiqué, la première phase de ces journées nationales de vaccinations, couplées avec l’administration de vitamine A aux enfants ciblés, se déroulera du 25 au 27 avril, alors que le deuxième passage de cette même opération est prévu du 23 au 25 mai (...)

En savoir plus »

Marché Todomè à Dantokpa : Le pain quotidien au pris du supplice de l’insalubrité

Des ordures font bon ménage avec les usagers du marché Dantokpa Des eaux souillées, des sachets de part et d’autre, des déchets de tous genres, des bacs d’ordures… Tels sont les objets qui garnissent le sol noir et boueux de Todomè non loin de la lagune. Installés à cet endroit insalubre et puant, les commerçants qui sont pour la plupart, des femmes vendent des paniers de tomates, de piments, de noix de palme et des tubercules de tous genres. Un tour dans ce marché, et c’est l’odeur nauséabonde que dégagent les ordures et les objets pourris qui vous accueille. « Des gens viennent jeter des ordures juste à côté, non loin de nos étalages. Lorsqu’ils viennent, nous refusons et on fait même de bruits, mais la nuit quand tout le monde rentre, ils reviennent. Et nous sommes obligés d’inhaler cette odeur tous les jours, du matin au soir », fait remarquer Justine Vodonoun, une vendeuse de patate douce, qui ajoute : « Arrivés à la maison, nous prenons du lait peak. Néanmoins, nous tombons régulièrement malade de même que nos enfants ».

L’insalubrité dans le marché Dantokpa n’est plus chose surprenante. Mais le cas précis de la zone de Todomè est plus déplorable. Les usagers de ce lieu vivent au quotidien avec les déchets de tous genres qui leur pourrissent l’existence. Des ordures font bon ménage avec les usagers du marché DantokpaDes eaux souillées, des sachets de part et d’autre, des déchets de tous genres, des bacs d’ordures… Tels sont les objets qui garnissent le sol noir et boueux de Todomè non loin de la lagune. Installés à cet (...)

En savoir plus »

Après un an d’expérimentation : L’opération Djakpata enrhumée, les malfrats sèment la terreur

Alors, l’opération « Djakpata » mérite vraiment d’être réorganisée à défaut d’être arrêtée. Car, le constat est flagrant que des malfrats continuent de faire parler d’eux et qu’il n’y a pas de semaine où des coups de feu ne retentissent un peu partout sur toute l’étendue du territoire nationale. Des exemples existent à foison : la tentative d’assassinat de Martin Assogba, président de l’Organisation non gouvernementale Alcrer à Ouèdo, le braquage mortel du lieutenant-colonel Houssou à Kpédékpo, l’attaque sanglante du capitaine de frégate Badou à Kpédékpo, des cambriolages et vols à main armée à Parakou, Lokossa, Cotonou, Bohicon et Malanville. La liste est longue et pourtant, Djakpata était là. Et à ce rythme, si rien n’est fait pour la réajuster, cette opération sera simplement classée au rang des éléphants blancs. Autrement dit, il faut agir.

L’opération « Djakpata » a montré ses limites après un an d’expérimentation. Les malfrats reviennent à la charge et défient, de jour comme de nuit, les militaires, policiers et gendarmes en charge de cette opération budgétivore. En effet, tout porte à croire que cette force mixte de sécurité est devenue impuissante face aux braquages perpétrés au Bénin. D’ailleurs, l’opération avait été lancée pour quatre vingt dix jours, mais elle a finalement duré un an sans résultats concrets. En tout cas, jusqu’à ce jour, (...)

En savoir plus »

Thomas Fatoumbi condamné à 5 ans de réclusion criminelle

Dans la nuit du 24 au 25 juillet 2004 aux environs de 1 heure, le sieur Mohamed Assouma dont le domicile se trouve en face de l’atelier de coiffure dénommé « Menos Coiffure » de dame Brigitte Dagba et sis au quartier Banigourou dans la commune de Kandi, s’est réveillé pour uriner en dehors de sa concession. Il aperçut un individu accroupi qu’il dit avoir vu en train d’ouvrir la porte dudit atelier en tirant la barre de fer cadenassée à la porte. Sans prendre le temps de s’enquérir suffisamment de ce que cet individu qui se révèlera être le sieur Inoussa Nourou Moumouni, faisait à cet endroit, il s’écria « Oh voleur ! ». Inoussa Nourou Moumouni tenta de fuir. Il n’ira pas trop loin avant d’être rattrapé par les sieurs Mohamed Assouma, Thomas Fatoumbi, Abdoulaye Moussa ainsi que d’autres personnes qui le maîtrisèrent. Fatigué des nombreux coups qui lui sont portés sur le trajet et dont le certificat médico-légal produit au dossier rend compte, Inoussa Nourou Moumouni s’écroula et fut abandonné en ces lieux.

La cour d’assises de la Cour d’appel de Parakou a connu lundi 14 avril dernier du 13e dossier inscrit au rôle de la première session 2014. Il s’agissait d’une affaire de coups mortels impliquant quatre accusés dont seuls deux étaient présents à la barre : Mohamed Assouma et Thomas Fatoumbi. Après que leur cas eut été disjoint de celui des autres, la cour les a jugés et condamné Thomas Fatoumbi à 5 ans de réclusion criminelle et acquitté son co-accusé, Mohamed Assouma au bénéfice du doute. Par Claude (...)

En savoir plus »

Les députés adoptent le rapport d’activité de Mathurin Nago

74 voix pour, 2 contres et zéro abstention. C’est le résultat du votequi a sanctionné les travaux de la séance plénière de ce jour jeudi 17 avril 2014 consacrée à l’examen et à l’adoption du rapport d’activité du président de l’Assemblée nationale, Mathurin (...)

Eric Houndété interpelle le gouvernement sur le Retard dans le démarrage de la route Allada-Bohicon

Le député Eric Houndété a interpellé le gouvernement en se fondant sur les dispositions de l’article 111 du règlement intérieur de l’institution parlementaire. Son interpellation concerne la réalisation de la route Allada-Bohicon lancée en 2010 dans une (...)

L’Horizon s’éclaircit pour l’organisation des prochaines élections municipales

De sources proches du gouvernement, le Chef de l’Etat est dans la logique d’organiser les élections communales et municipales dans trois mois. Ce qui signifie qu’il faudra désigner, très tôt, les membres de la prochaine Commission électorale nationale (...)
 
 
 
A propos de 24 heures au Bénin
Le Général Mathieu Kérékou est rentré à Cotonou le mercredi dernier à l’aube après un long séjour en France. Selon des sources proches, l’ancien chef d’Etat est en pleine forme avec un calendrier surchargé. On espère que la présence du Kaméléon sur le territoire national, puisse contribuer à l’apaisement (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes