dimanche, 29 mai 2022 •

298 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Comment le Bitcoin Peut Aider A Combattre La Corruption




Beaucoup décrivent le Bitcoin et la blockchain comme la prochaine frontière dans la lutte contre la corruption. Découvrez comment le Bitcoin peut aider à lutter contre les pratiques corrompues.

Les crypto-monnaies comme le Bitcoin ont récemment fait l’objet d’un examen sévère en tant que facilitateurs d’activités internationales illégales telles que la cybercriminalité et le blanchiment d’argent. Cependant, de multiples études et rapports de l’industrie ont également prouvé que le Bitcoin, et sa technologie sous-jacente, peuvent également servir d’outils potentiels pour lutter contre la corruption. Néanmoins, l’article suivant examinera comment le Bitcoin peut faciliter la lutte contre la corruption.
Anonymat et Discrétion
Le Bitcoin permet à ses utilisateurs d’effectuer des transactions anonymes, dans le plus grand respect de la vie privée. Sa technologie blockchain sous-jacente enregistre les détails des échanges et de la propriété des devises dans un registre numérique public. Elle stocke les données dans des clés cryptographiques sans révéler l’identité des utilisateurs réels. Même les plateformes d’échange de crypto-monnaies respectent un haut niveau d’anonymat. Cliquez ici un excellent exemple d’échanges de Bitcoins qui permettent aux individus d’échanger et de payer des biens en utilisant la crypto-monnaie de manière anonyme.
Les autorités chargées de l’application de la loi craignent que le haut niveau d’autonomie et de discrétion des transactions en Bitcoins ne les rende attrayantes pour les criminels, qui les utilisent pour échapper à l’impôt, blanchir de l’argent et commettre d’autres cybercrimes. La blockchain est l’un des systèmes les plus sûrs, mais elle peut aussi faire l’objet de cyberattaques. C’est pourquoi certains pensent que le Bitcoin pourrait encourager les actes de corruption.
Pas d’Autorité Centrale
Le Bitcoin est une monnaie décentralisée sans aucun organisme central de réglementation comme les monnaies fiduciaires. Les gouvernements ou les institutions ne peuvent pas réglementer le Bitcoin. En outre, son approvisionnement et ses transferts ne dépendent d’aucune loi gouvernementale. Cela offre des avantages substantiels, ayant un impact sur la libre circulation des capitaux dans le monde entier en raison des faibles frais de transaction et du traitement plus rapide des paiements associés au Bitcoin. Toutefois, cela pourrait créer une faille dans la corruption.
Le Bitcoin permet aux utilisateurs de déplacer de l’argent de manière transparente à travers les frontières internationales et d’effectuer diverses transactions sans aucune autorité. En outre, il protège également l’anonymat de ses utilisateurs, ce qui rend difficile la détection et le suivi des activités illégales par les enquêteurs de la police, même si elles ont de véritables raisons. Bien qu’il soit très difficile de suivre et de découvrir l’identité réelle des personnes qui effectuent des transactions en Bitcoins, les chercheurs et les experts ont prouvé que c’était possible avec les bons outils d’analyse.
La décentralisation du Bitcoin pourrait également jouer un rôle essentiel dans la lutte contre la corruption. Les transactions s’effectuent sur un réseau peer-to-peer, ce qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions de manière indépendante, sans intermédiaire. Le Bitcoin peut également réduire les pratiques de corruption telles que les pots-de-vin, puisqu’il n’y a pas d’implication d’un tiers dans les transactions. La transparence et la sécurité accrues associées aux transactions en Bitcoin pourraient également contribuer à décourager les criminels d’utiliser le Bitcoin pour commettre des délits financiers.
La Technologie Blockchain
La technologie Blockchain est l’outil anti-corruption potentiel du Bitcoin qui pourrait aider les autorités chargées de l’application de la loi et les entreprises à décourager la cybercriminalité. La technologie Blockchain recueille, vérifie et compile les données et les enregistrements des transactions des utilisateurs. Elle crypte toutes les transactions Bitcoin et les adresses des utilisateurs sur un grand livre numérique permanent, accessible à tous les utilisateurs du réseau Bitcoin.
La blockchain distribue des copies du grand livre à des milliers de nœuds sur le réseau. Les nœuds vérifient constamment les uns avec les autres pour s’assurer qu’ils ont des copies similaires du registre. Ils mettent automatiquement à jour ou suppriment toute incohérence, rendant impossible à quiconque de compromettre les données. La capacité de la technologie à stocker efficacement les données dans un système décentralisé est l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre la corruption.
La technologie sous-jacente du Bitcoin offre une sécurité et une transparence accrues dans les transactions financières. Ainsi, une réglementation appropriée pourrait permettre aux gouvernements et aux autorités de retracer les activités de corruption et les criminels dans l’espace en ligne. En outre, les données facilement disponibles sur les grands livres publics pourraient réduire considérablement les coûts d’enquête sur la fraude, le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale et d’autres activités de corruption.
Dans l’ensemble, le cadre actuel du Bitcoin et sa technologie sous-jacente offrent des alternatives solides pour lutter contre la corruption. Toutefois, l’utilisation du Bitcoin pour lutter contre les pratiques de corruption se heurte encore à certains obstacles réglementaires.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

26 décembre 2021 par Judicaël ZOHOUN




LA BRVM LANCE SA CHAINE DE TELEVISION NUMERIQUE EN LIGNE : BRVM (...)


28 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le lancement officiel de la chaine de télévision numérique en ligne de la (...)
Lire la suite

Stanford Seed transformation présenté aux entrepreneurs


27 mai 2022 par Marc Mensah
Les chefs et cheffes entreprises béninois ont été informés, vendredi 27 (...)
Lire la suite

Youssou Ndour, en panéliste vedette des « UBA Africa Conversations 2022 (...)


27 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
La United Bank for Africa (UBA) Plc a célébré cette année la Journée de (...)
Lire la suite

Les bénéficiaires de crédits de PAPME invités à rembourser en (...)


24 mai 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Système Financier Décentralisé en liquidation, PAPME (Agence pour la (...)
Lire la suite

GIZ renforce des formateurs béninois sur le financement des énergies (...)


17 mai 2022 par Marc Mensah
Une douzaine d’acteurs du système financier béninois suivent, à partir de (...)
Lire la suite

La noix brute de cajou interdite d’exportation dès 2024


17 mai 2022 par Marc Mensah
L’exportation de la noix brute de cajou béninois est interdite à compter (...)
Lire la suite

Les marchés de droits d’émission dans la tarification du crédit (...)


11 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Tout en traitant le changement climatique individuellement, les effets (...)
Lire la suite

’’Bénin Marché’’ en cessation d’activités


10 mai 2022 par Marc Mensah
La Société Bénin Marché-Société Africaine de Transactions (BMSAT) Sarl, (...)
Lire la suite

Une délégation d’Afrik Créances échange avec le 1er ministre du (...)


10 mai 2022 par Akpédjé Ayosso
Le premier ministre du Togo Mme Victoire Tomégah Dogbé a échangé avec une (...)
Lire la suite

AMI Digitalisation des Opérations d’Appel Public à l’Epargne


4 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le Dépositaire Central / Banque de Règlement (DC/BR) a reçu un (...)
Lire la suite

GDIZ célèbre la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au (...)


3 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Chaque 28 avril 2022, le monde célèbre la Journée mondiale de la sécurité (...)
Lire la suite

3,0 % de taux d’inflation en mars 2022 au Bénin


29 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Au Bénin, le niveau général des prix a augmenté de 0,4 % en mars 2022 par (...)
Lire la suite

UBA BÉNIN paye des dividendes à ses actionnaires au titre des bénéfices (...)


27 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
UBA Bénin a tenu ce mercredi 20 Avril l’assemblée générale ordinaires de (...)
Lire la suite

La note "B+ avec Perspective Stable’’ du Bénin maintenue


26 avril 2022 par Marc Mensah
L’agence internationale de notation financière Standard & Poor’s a (...)
Lire la suite

Le Niger s’inspire de la finance inclusive du Bénin


24 avril 2022 par Marc Mensah
La République du Niger s’est imprégnée de l’expérience du Bénin en matière (...)
Lire la suite

Nouvel accord entre le Bénin et le FMI sur la facilité élargie au crédit (...)


22 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Une équipe du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Constant (...)
Lire la suite

Comment muscler la cybersécurité de la finance africaine ?


21 avril 2022 par La Rédaction
L’Afrique rattrape son retard numérique rapidement. Par corollaire, la (...)
Lire la suite

ECOBANK Bénin et AGF en partenariat pour financer les PME/PMI


21 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
La filiale béninoise du Groupe Ecobank a signé, ce mercredi 20 avril (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires