samedi, 27 novembre 2021 •

441 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Hygiène dans les écoles à cantine scolaire et Covid-19

L’Epp de Glo Fanto œuvre pour un environnement sain




L’Ecole primaire publique de Glo Fanto, située dans la commune d’Abomey-Calavi (Atlantique), est l’un des établissements à cantine, bénéficiaires du Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi) au Bénin. Dans cette école qui compte plus de 300 écoliers, les mesures d’hygiène ont été renforcées pour assurer un environnement sain à tous les usagers depuis l’avènement de la pandémie de Covid-19.

Mardi 28 septembre 2021 à l’Ecole primaire publique (Epp) de Glo Fanto. Peu après 8h, un calme plat règne dans la cour de l’école. Dans les classes, les institutrices et instituteurs tous en masque transmettent le savoir aux apprenant(e)s.
A l’entrée de chaque classe tout comme à celle de la cantine scolaire, un dispositif avec de l’eau et de savon liquide est installé pour le lavage systématique des mains.
Sous le hangar de fortune couvert de paille qui sert de cuisine à la cantine, trois cuisinières, toutes en cache-nez, têtes couverte s’affairent pour offrir aux enfants des repas chauds à midi.
Dame Clotilde Amoussou, la quarantaine et cheffe d’équipe explique l’observance des règles d’hygiène au niveau de la cantine avant et pendant la Covid-19.
« Contrairement à ce qui se fait dans nos maisons, dans la cuisine de la cantine de l’Epp Glo Fanto, nous sommes soumises à des règles d’hygiène très sévères dont la propreté, le port de la blouse, du bonnet et depuis 2 ans le port obligatoire du cache-nez. Avant d’entrer dans la cuisine pour préparer et avant de servir le repas des enfants dans les plastiques, le lavage des mains et le port du masque sont obligatoires et systématiques pour toutes les cuisinières. Nous lavons nos mains, même si elles sont propres », a-t-elle confié. Mme Amoussou précise que la directrice et la médiatrice sont très regardantes sur ces aspects.
Selon les spécialistes en santé, le lavage des mains constitue l’une des méthodes les plus simples, les moins coûteuses et les plus efficaces pour lutter contre la propagation des germes et protéger la santé des élèves et celle du corps enseignant mais surtout contre la propagation de la Covid-19.
Conscients de cela, les encadreurs de l’Epp Glo Fanto enseignent non seulement les règles d’hygiène en classe aux écoliers mais aussi donnent l’exemple en adoptant de bons comportements en la matière.
« Nous savons que notre rôle est crucial dans le respect des règles d’hygiène et dans la lutte contre les maladies infectieuses notamment la Covid-19 en milieu scolaire. C’est pourquoi, nous insistons sur la nécessité du lavage des mains fréquentes et de l’hygiène en classe. Et depuis que la Covid-19 secoue notre pays, ces mesures d’hygiène sont renforcées à l’Epp Glo Fanto avec le port de masque et en tant qu’encadreurs, nous portons le masque et en nous lavant ou en nous désinfectant régulièrement les mains à des moments clés. C’est notre manière de préserver la santé des enfants », a indiqué B.Yaya Mamadou, un instituteur de l’établissement.
Des notions bien assimilées par les apprenants
« Quand on vient à l’école, tous les matins, on sort les dispositifs de lavage des mains, on y met de l’eau et on forme des rangs et chaque écolier passe pour se laver les mains avant d’aller en classe tous les matins, tous les après-midis, pendant la récréation, après avoir touché des surfaces, des livres ou encore quand on se mouche ou quand on revient des toilettes. A midi aussi, moi et mes camarades, nous nous lavons les mains avant et après avoir mangé », témoigne Roland Akpoli, écolier en classe de CM2.
Du côté de la cantine, tout semble allé pour ce qui concerne les pratiques sanitaires et l’hygiène en général quand bien même l’école ne dispose pas de source d’eau potable.
« Tous les matins, nous balayons la cuisine et ses alentours, rinçons-les ustensiles de cuisine et les plastiques des enfants lavés préalablement la veille à l’eau et au savon et nous les rangeons sur des étagères avant tout usage », indique la cuisinière en cheffe.
« Ici, rien n’est en vrac et on ne pose rien à même le sol. Les repas sont bien couverts pour éviter que les mouches s’y posent. Nous attachons également du prix à la qualité des vivres afin d’éviter tout risque de contamination pouvant entraîner des intoxications alimentaires chez les enfants, a-t-elle ajouté.
Visiblement, on pourrait dire que les écoliers ont moins de risques de tomber malades à la cantine scolaire que dans leur propre maison. Mieux, « les directives du Programme alimentaire mondial (Pam) au Bénin en termes d’hygiène autour des cantines scolaires, qui reposent sur l’hygiène des mains, corporelle, environnementale, alimentaire et vestimentaire sont respectées à l’Epp Glo Fanto par l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion de la cantine scolaire », souligne Laurelle Houeto de l’Ong Fadec. Cette organisation ne manque de sensibiliser, à chaque visite dans l’école, les cuisinières au respect strict de l’hygiène à la cuisine et également toute la communauté sur le respect des gestes barrières en vue d’une appropriation durable des bonnes habitudes d’hygiène.
Mais il faut noter que la non disponibilité d’un point d’eau potable dans cette école constitue une menace pour le respect des pratiques d’hygiène.

Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

1er octobre 2021 par Ignace B. Fanou




Plaidoyer pour l’accès des femmes au foncier et aux autres ressources (...)


26 novembre 2021 par Ignace B. Fanou
La Fondation Konrard-Adenauer-Stiftung (KAS) en partenariat avec le (...)
Lire la suite

Le budget du Ministère des affaires sociales passe à 13 milliards (...)


26 novembre 2021 par Marc Mensah
Le projet de budget 2022 du Ministère des Affaires Sociales et de la (...)
Lire la suite

« Entre hier et aujourd’hui, la situation de la femme n’a pas pour autant (...)


25 novembre 2021 par La Rédaction
Ce jeudi 25 novembre 2021, jour consacré à la célébration de la journée (...)
Lire la suite

El Hadj Moussa BIO TCHANE, l’homme qui propulsa le nom BIO (...)


25 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le 25 novembre 1980, le Bénin perdait une grande figure politique en la (...)
Lire la suite

L’incroyable univers des monnaies numériques


25 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Les crypto monnaies font les choux gras depuis des années. Pas une (...)
Lire la suite

Le décodeur CANAL+ vendu à 1000F dès ce jeudi


24 novembre 2021 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Afin de permettre à la population de profiter du meilleur de la (...)
Lire la suite

L’ex ingénieur de l’ORTB Stanislas Karim Salou décédé


23 novembre 2021 par Marc Mensah
Le monde des médias et du secteur hôtelier est en deuil ! Stanislas (...)
Lire la suite

4 cadres et agents de la mairie d’Abomey convoqués au tribunal


23 novembre 2021 par Marc Mensah
Une convocation du procureur de la République près le tribunal de (...)
Lire la suite

Des états généraux sur la qualité des soins dans les hôpitaux (...)


23 novembre 2021 par Marc Mensah
L’amélioration de la qualité des soins offerts aux militaires, à leurs (...)
Lire la suite

Un homme en prison pour avoir violé une folle


22 novembre 2021 par Marc Mensah
Surpris en plein ébats sexuels avec une femme atteinte de maladie (...)
Lire la suite

Un Chinois retrouvé mort à Allada


22 novembre 2021 par Marc Mensah
Le corps sans vie d’un ressortissant chinois a été retrouvé, vendredi 19 (...)
Lire la suite

Les auteurs de la bastonnade d’une veuve de 60 ans à Bopa en (...)


22 novembre 2021 par Marc Mensah
Les personnes impliquées dans la bastonnade d’une veuve de 60 ans et de (...)
Lire la suite

La gérante d’une cabine de transfert d’argent devant le juge


20 novembre 2021 par Marc Mensah
Le patron d’une boutique de transfert d’argent et son employée étaient (...)
Lire la suite

Plus de 24 milliards FCFA en 2022 pour le numérique


20 novembre 2021 par Marc Mensah
Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du numérique et de la (...)
Lire la suite

Un homme arrêté pour tentative d’enlèvement de mineure


20 novembre 2021 par Ignace B. Fanou
Un conducteur de taxi-moto communément appelé ‘’zémidjan ‘’ a aperçu un (...)
Lire la suite

Les poissons du lac Togbadji interdits à la consommation


17 novembre 2021 par Ignace B. Fanou
Le préfet du département du Couffo a alerté les populations sur les (...)
Lire la suite

La campagne accélérée de vaccination Covid-19 démarre


17 novembre 2021 par Marc Mensah
Le gouvernement a lancé une campagne accélérée de vaccination contre la (...)
Lire la suite

Lions Club Cotonou-Doyen, Cotonou Rubis et Leo Club Cotonou Phénix font (...)


17 novembre 2021 par Judicaël ZOHOUN
La protection de l’environnement est l’un des domaines d’intervention (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires