jeudi, 8 décembre 2022 •

256 visiteurs en ce moment

Enseignements Maternel et Primaire

Le Centre National de Production des Manuels Scolaires dissous

(Travailleurs aux abois)




A quelques jours de la rentrée scolaire 2022-2023, certains parents d’élèves sont aux abois. Restés non seulement impayés depuis 8 mois, ces parents perdent aussi leur emploi à cause de la dissolution de leur structure : le Centre National de Production des Manuels Scolaires (CNPMS).
Structure sous tutelle du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) et créée dans le cadre de la coopération bénino-allemande, le Centre National de Production des Manuels Scolaires (CNPMS) vient dêtre dissous.
Pour un Centre qui fonctionne normalement, qu’est-ce qui peut motiver une telle décision. C’est le CNPMS qui a réalisé récemment et en un temps record les séquences des décodables CI et CP lorsque la commande en Inde n’était pas encore disponible. Lors de l’élection présidentielle de mars 2016, les travaux d’impression de procès-verbaux de compilation des résultats ont été réalisés par le CNMPS, même si un manque à gagner a été relevé plus tard.
Le Centre National de Production des Manuels Scolaires (CNPMS) a bénéficié de 2 milliards de francs CFA de PIP en 2014 pour son rééquipement. Ce qui a permis de mettre en place des machines de dernière génération pour la production des manuels scolaires. Mais les quelques commandes reçues n’ont permis de faire fonctionner le Centre convenablement encore moins d’entretenir les machines.
En 2016, prenant la mesure de la situation, les acteurs ont suggéré de faire voter une loi dérogatoire pour permettre au CNPMS d’être exempté du processus des appels d’offres. Cette suggestion faite lors des journées de réflexion qui ont connu la participation des représentants du ministère des Finances, de la société civile (Social Watch) et des membres de la cellule de passation des marchés publics n’a pas été prise en compte.
Les travailleurs sont informés le 23 août 2022 de la cession et la dissolution du CNPMS alors même que le Centre a une ardoise de 8 mois d’arriérés de salaire. Pis, le deuxième quart de la subvention accordée au Centre et lancée depuis avril dernier a été suspendu la semaine dernière par le ministre des Enseignements Maternel et Primaire.
La mort dans l’âme, les travailleurs du CNPMS ne savent plus à quel saint se vouer à quelques jours de la rentrée scolaire 2022-2023.
Le CNPMS existe au Togo et au Burkina Faso sous les mêmes formats et plans qu’au Bénin.
M. M.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

5 septembre 2022 par Marc Mensah




Les conditions du recrutement de 100 auditeurs de justice


7 décembre 2022 par Marc Mensah
Le concours de recrutement de 100 auditeurs de justice est prévu pour (...)
Lire la suite

Appel à formation des jeunes journalistes


7 décembre 2022 par La Rédaction
Dans le cadre de ses actions de promotion de la paix par la (...)
Lire la suite

37 agents de santé à recruter dans le Borgou et l’Alibori


7 décembre 2022 par Marc Mensah
Le gouvernement a lancé le recrutement de 37 agents de santé (...)
Lire la suite

Les personnes handicapées reçoivent des kits d’installation


6 décembre 2022 par Ignace B. Fanou
Le ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance a procédé, (...)
Lire la suite

3 morts dans un accident à Bantè


6 décembre 2022 par Marc Mensah
Trois personnes sont mortes dans un accident survenu, dimanche 4 (...)
Lire la suite

Un CA et un Chef-quartier en prison à Bembèrèkè


5 décembre 2022 par Marc Mensah
Le Chef d’Arrondissement (CA) Ina et le Chef-quartier de Guessou-Sud ne (...)
Lire la suite

Plus de 20 femmes formées sur le genre et le leadership


2 décembre 2022 par Ignace B. Fanou
Une vingtaine de femmes des micro, petites et moyennes entreprises (...)
Lire la suite

KAS fédère les parties prenantes autour de l’accès des femmes au foncier (...)


30 novembre 2022 par Ignace B. Fanou
Dans le cadre de son programme « Un monde sans faim », la Fondation (...)
Lire la suite

« Je suis en couple avec Nikanor ... » (Sessimè)


29 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
L’artiste Sessimè en couple avec Nikanor. Répondant à un internaute samedi (...)
Lire la suite

Antibiogo une application pour lutter contre l’antibioresistance


29 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Antibiogo, un outil de diagnostic permettant aux techniciens de (...)
Lire la suite

4000 personnes rassemblées au Palais de la Gratitude


28 novembre 2022 par Ignace B. Fanou
Avec environ 4000 personnes rassemblées au Palais de la Gratitude, le (...)
Lire la suite

1 mort et 1 blessé entre éleveurs et agriculteurs


28 novembre 2022 par Marc Mensah
Une altercation entre agriculteurs et éleveurs de Aïssa dans (...)
Lire la suite

Le Réseau des féministes du Bénin se renforce


27 novembre 2022 par Marc Mensah
En partenariat avec EngenderHealth, l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin, (...)
Lire la suite

Le maire sensibilise les femmes au libre payement des taxes dans les (...)


26 novembre 2022 par La Rédaction
Le maire de Klouékanmè, Coffi Dieudonné GBEDJEKAN à la tête d’une équipe (...)
Lire la suite

MTN Bénin offre aux jeunes des formations pratiques dans le domaine du (...)


24 novembre 2022 par La Rédaction
Appel à candidatures : Des formations dans le domaine du numérique pour (...)
Lire la suite

LE DERNIER MIRACLE


22 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

ORANA soucieuse du bien-être des producteurs d’oranges


21 novembre 2022 par La Rédaction
La société Orana a lancé le processus de mise en place d’un mécanisme de (...)
Lire la suite

3 nouveaux urologues béninois agrégés au CAMES


21 novembre 2022 par Marc Mensah
Le Bénin a enregistré trois (3) nouveaux urologues à l’issue du Concours (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires