dimanche, 23 juin 2024 -

1110 visiteurs en ce moment

Forum Afrique Cian-L’Opinion

Zone franc et Comesa, les pays les plus dynamiques d’Afrique en 2023




Publiée à l’occasion du Forum du Cian-L’Opinion, l’édition 2024 de l’Atlas économique de l’Afrique, par région et par pays, a le mérite de remettre en mémoire ou de révéler les tendances fondamentales des différents systèmes-pays qui se sont confirmées l’année dernière. Voici des extraits de l’ouvrage.

Afrique du Nord : Une croissance fulgurante promise à la Mauritanie

Les économies des six pays d’Afrique du Nord représentent près de 35% du PIB global du continent, mais la région est aussi celle qui est la moins intégrée politiquement et économiquement. Ainsi le Maroc, puissance industrielle émergente, exporte cinq fois plus en direction de l’Afrique subsaharienne (7,7% de ses ventes) que vers les pays de l’UMA (1,4%), l’Union du Maghreb arabe.
Stratégique, l’« Initiative Atlantique » annoncée par le Roi Mohammed VI dans son discours du 6 novembre 2023 commémorant la Marche verte (la récupération en 1975 du Sahara occidental, jusqu’alors colonie espagnole). Elle vise à garantir un libre accès aux routes, aux lignes de chemin de fer et aux ports de la façade atlantique marocaine pour les marchandises et camions en provenance du Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad. Bamako, Ouagadougou et Niamey ont réservé un accueil très favorable à cette initiative. Sa mise en œuvre dépendra cependant d’une collaboration active de la Mauritanie, pays de transit.

La Mauritanie présente un autre caractère très remarquable : le pays connaîtra une croissance phénoménale de 14,3% en 2025, selon les prévisions du FMI (contre 4,5% en 2023 et 5% en 2024).

La raison en est la mise en production du méga gisement gazier offshore de Grand Tortue-Ahmeyin (GTA), partagé avec le Sénégal, tandis qu’un second gisementde classe mondiale, Bir Allah, situé exclusivement dans les eaux territoriales mauritaniennes, devrait entrer en production avant la fin de la décennie. Il sera exploité par le consortium BP/Kosmos Energy, qui exploite déjà GTA.

Afrique de l’Ouest : Côte d’Ivoire, le plus forte
croissance de la Cedeao

En Afrique de l’Ouest, écrit Samy Ghorbal, auteur de l’ouvrage ,« une fois encore, en dépit des crises et des incertitudes institutionnelles, les économies de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui regroupe les huit pays de la Zone franc, ont été les plus dynamiques d’Afrique en 2023, ex-aequo avec les pays du Comesa, avec une croissance de 5,2%.

Tirée par les industries extractives (or, hydrocarbures, etc.), dont la contribution au PIB et aux exportations régionales ne cesse d’augmenter, et par une filière agro-industrielle en plein renouveau, la croissance de la zone pourrait franchir un nouveau palier en 2024 et atteindre 10%. »

En comparaison de l’UEMOA, relève Samy GHorbal, « les indicateurs macroéconomiques de la Cedeao, l’organisation régionale qui regroupait, jusqu’au 28 janvier 2024, l’ensemble des quinze pays d’Afrique de l’Ouest, paraissent nettement plus mitigés. La croissance plafonne à 3,3% et l’inflation a atteint un niveau quatre fois plus élevé que dans la Zone franc, à 20,9%. Les difficultés récurrentes du Nigéria et du Ghana expliquent ces performances médiocres. »

En revanche, c’est un pays francophone, la Côte d’Ivoire, qui enregistre la plus forte croissance de la Cedeao en 2023, à 6,2%, et qui devrait poursuivre sur sa lancée en 2024, avec 6,6% attendus.

Afrique centrale : les bons résultats du Cameroun

En Afrique centrale, la croissance a été inférieure à la moyenne continentale (3,3%) et presque deux fois moins vigoureuse que dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ou du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) (5,2%). Selon Samy Ghorbal, « ce ralentissement s’explique par une conjonction de facteurs externes (repli des cours du brut, charges de la dette, alourdies par la remontée des taux d’intérêt) et endogènes (déficit en infrastructures, faible intégration des marchés, difficulté d’accès aux capitaux internationaux). »

À noter, la performance de l’économie camerounaise. À la fois la première et la plus diversifiée de la zone Cemac, elle a réalisé 4% de croissance en 2023 (4,2% prévus en 2024). Paris est le deuxième fournisseur de Yaoundé, avec une part de marché de 9%, derrière Pékin (17%).

Afrique australe et Océan indien : les grands pays souffrent, mais Maurice performe

En Afrique australe et Océan indien, le PIB de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), n’a progressé que de 2,5% en 2023.

L’Union douanière d’Afrique australe (Sacu), affronte une conjoncture encore plus délicate : la croissance n’a pas dépassé 1,2%. Les économies les plus résilientes sont celles du Mozambique (7%) et des États insulaires de l’océan indien, Maurice (7%) et les Seychelles (3,8%). Le Zimbabwe tire aussi son épingle du jeu (4,8%), mais sa performance est à relativiser, en raison de la persistance de l’hyperinflation (314% en 2023 et 220% attendus en 2024).

Les plus grandes économies souffrent. L’Angola, pénalisée par le tassement des cours du brut, fait nettement moins que prévu (1,3% contre 3,4% anticipés). Le cas le plus préoccupant reste l’Afrique du Sud, avec une croissance inférieure à 1%. Les perspectives pour 2024 (un léger rebond à 1,8%) sont à prendre avec prudence tant la situation est volatile.

À noter la belle performance de Maurice, dont le PIB a progressé de 7% en 2023, selon la Banque centrale. Une tendance portée par le dynamisme du secteur du tourisme (20% de la richesse nationale), par les exportations manufacturières et les services.

Afrique de l’Est : en 2024, quatre pays annoncés dans le top 20 mondial de la croissance

En Afrique de l’Est, les économies du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa) et de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) ont été les plus dynamiques du continent en 2023, avec une croissance de 5,2% pour le Comesa – premier ex-aequo avec l’Union monétaire et économique ouest-africaine (UMEOA) – et de 5% pour la CAE.

La région orientale de l’Afrique, ouverte aux influences de la Chine, mais aussi de l’Inde et des pays du Golfe, comptera en 2024 quatre économies du Top 20 mondial en matière de croissance, selon l’Africa Outlook : l’Éthiopie, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie. Les explications à ce dynamisme sont multiples et principalement endogènes

 : la croissance démographique, l’urbanisation, le besoin d’équipements, les investissements dans les infrastructures et l’intégration croissante des économies.

La CAE, qui ne comptait à l’origine que cinq membres – Kenya, Tanzanie, Ouganda, Rwanda, Burundi –, devient de plus en plus attractive.

Source : https://www.africapresse.paris/Au-Forum-Ciab-L-Opinion-Samy-Ghorbal-redacteur-de-l-Atlas-eco-2024-Les-huit

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

4 mai 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou




Plus de 500 pèlerins décédés en Arabie saoudite


19 juin 2024 par Akpédjé Ayosso
Au moins 550 pèlerins sont décédés en Arabie saoudite durant le grand (...)
Lire la suite

Nobel Koty, lauréat du Prix ellipse 2024


19 juin 2024 par Akpédjé Ayosso
L’artiste peintre Nobel Koty est le lauréat de la quatrième édition (...)
Lire la suite

Un tronçon du pipeline endommagé à Zinder par des rebelles


18 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Le Front patriotique pour la Libération (FPL) a endommagé un (...)
Lire la suite

La Slovénie salue le Plan marocain d’autonomie comme “une bonne base”


11 juin 2024 par Ignace B. Fanou
La vice-Première ministre et ministre slovène des Affaires étrangères (...)
Lire la suite

La coopération avec le Bénin consolidée autour de la fête nationale russe


11 juin 2024 par
La 34è édition de la Journée de la Russie a été célébrée à Cotonou (...)
Lire la suite

La Centrafrique réaffirme son attachement l’intégrité territoriale du (...)


10 juin 2024 par Ignace B. Fanou
La République Centrafricaine a exprimé, lundi 10 juin 2024, à Rabat, (...)
Lire la suite

Le Liban réaffirme sa position constante en faveur de l’intégrité (...)


9 juin 2024 par Ignace B. Fanou
Le Liban, à travers un communiqué rendu public, dimanche 9 juin 2024, (...)
Lire la suite

Entre populisme et réalité du pouvoir, la junte à Niamey s’attire (...)


9 juin 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le pétrole brut nigérien dans des pipelines depuis Agadem (Niger) (...)
Lire la suite

Les Etats-Unis expriment leur gratitude au Roi du Maroc pour l’aide (...)


4 juin 2024 par Ignace B. Fanou
Le chef de la diplomatie américaine a exprimé, lundi 3 juin 2024, à (...)
Lire la suite

Les ministres arabes de l’information saluent les efforts du Comité (...)


29 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Le Conseil des ministres arabes de l’Information, réuni mercredi 29 (...)
Lire la suite

Casablanca célèbre les années 80 et 90 avec le festival « Nostalgia (...)


29 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
Pour la première fois au Maroc, la ville de Casablanca est prête à (...)
Lire la suite

TDB ET BOAD établissent un partenariat pour stimuler le commerce au Sénégal


29 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
Le Groupe de la Banque pour le commerce et le développement d’Afrique (...)
Lire la suite

Corsair propose désormais le paiement en plusieurs fois sans frais


24 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Afin de faciliter l’achat de billets pour ses clients, la compagnie (...)
Lire la suite

Ouverture au public et aux chercheurs des archives sonores inédites (...)


24 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Ouverture au public et aux chercheurs des archives sonores inédites (...)
Lire la suite

Plusieurs accords signés entre le Brésil et le Bénin


23 mai 2024 par Marc Mensah
L’axe Brasilia-Cotonou s’est renforcé par des partenariats (...)
Lire la suite

Le Bénin organise le rapatriement de ses migrants


19 mai 2024 par Marc Mensah
Une embarcation transportant une cinquantaine de migrants de diverses (...)
Lire la suite

Des investisseurs émiratis au Port de Cotonou


18 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Dans le cadre de sa visite au Bénin, la délégation des investisseurs (...)
Lire la suite

Les points forts du message du Roi Mohammed VI au Sommet de Manama


16 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un discours au 33ème Sommet (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires