dimanche, 22 mai 2022 •

295 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Route transsaharienne

Vers l’accroissement du potentiel socio-économique, de l’Algérie au Nigeria




La route transsaharienne (RTS) est entrée dans sa dernière phase de réalisation. Pilier de la zone de libre-échange continentale africaine, elle s’étire sur 9400 kilomètres, d’Alger à Lagos. La Banque africaine de développement, un des principaux bailleurs du projet, accélère un peu plus le rythme, chaque année, pour l’achèvement des derniers kilomètres de bitume.

À l’extrémité nord de la Transsaharienne, 1 600 kilomètres de route ont été construits en Algérie, avec un programme de dédoublement sur 800 km. Ce tronçon, quasiment achevé en 2018, est en phase de bouclage. Pour la liaison vers le Mali, près de 200 km de route sont en bonne voie d’exécution. En Tunisie, les travaux ont été réalisés à 100% tandis que les travaux au Nigeria et au Niger sont en phase de finition. Il ne manque plus que les parties malienne et tchadienne pour finaliser ce méga programme routier international qui devrait désenclaver 400 millions d’Africains.

Concernant le Mali, le Conseil d’administration de la Banque a ainsi approuvé, en décembre 2020, un décaissement de 56 millions de dollars américains pour la mise en œuvre de la deuxième phase de la RTS, qui concerne la réalisation, dans le nord du pays, de la section Bourem-Kidal, longue de quelque 286 kilomètres.

Le plus grand obstacle, qui reste à surmonter, se trouve entre la ville de Gao, au Mali, et la frontière algérienne, sur une distance de 700 kilomètres. Compte tenu de la question sécuritaire, la construction de cette route bénéficie de l’approbation de tous les acteurs de la région, selon les assurances reçues.

« La réalisation du projet permettra de résoudre des problèmes majeurs de paix, de sécurité, de fragilité et surtout de développement économique et social. Toutes les parties prenantes, y compris les mouvements armés au Mali ont marqué leur adhésion au projet », a soutenu Serge N’Guessan, directeur général adjoint de la Banque pour l’Afrique de l’Ouest, lors de la présentation du projet devant le Conseil d’administration.

Au cours du lancement officiel de la seconde phase du projet en avril 2019, Mamadou Naman Kéïta, directeur national de la route du Mali a affirmé que « la sécurisation entre Bourem et Kidal est rassurante ». « Notre démarche est d’établir un dialogue avec tous les bénéficiaires de la zone du projet. Nous sommes engagés dans ce processus d’interaction avec les autorités intérimaires et locales », avait-il ajouté.

La Transsaharienne traverse 34 régions, dessert 74 agglomérations

Depuis, des engins lourds sont entrés en action pour effectuer les travaux prévus jusqu’en 2024. Entre-temps, la première phase de l’aménagement des 555 km entre Ngouri-Baoua-frontière Niger au Tchad et les 225 km de route Arlit-Assamaka-frontière Algérie au Niger est exécutée à environ 80 %.

Au Tchad, six chantiers en cours partent de la capitale N’Djamena à la ville de Bol, sur environ 1 197 km, dans la région du Lac Tchad. Si en novembre dernier, la partie tchadienne du projet avait conduit 36 % des travaux, elle est désormais à plus de 50 %, après les avancées réalisées sur le tronçon Massakory-Ngouri de 85 km au cours des neuf derniers mois.

Lancée il y a quarante ans, la route transsaharienne doit relier Alger à Lagos via Tunis, Ndjamena, Niamey et Bamako. À travers le Fonds africain de développement, le Groupe de la Banque africaine de développement contribue au programme à hauteur de 176 millions de dollars (soit 57,82 millions en faveur du Tchad, 50,72 millions pour le Niger et 56,01 millions engagés pour le Mali).

La durée de mise en œuvre du projet est de six ans et la contribution de la Banque représente 35,72% du coût total. L’Union européenne participe au financement par un don de 83 millions de dollars et le gouvernement malien y apporte sa part évaluée à 18 millions de dollars.

La Transsaharienne traverse 34 régions, dessert 74 agglomérations pour une population estimée à 60 millions d’habitants entre l’Algérie, la Tunisie, le Mali, le Niger, le Tchad et le Nigeria. La fin des travaux est prévue à la fin de l’année 2021.

Le programme d’infrastructures fait partie des cinq priorités stratégiques de la Banque, « High 5 », dans la mesure où l’intégration passe par un réseau nerveux de routes, qui, au-delà des territoires et espaces interconnectés, met en relation des populations qui apprennent à tisser des liens mutuellement bénéfiques. Le développement économique et social du continent passe aussi par les immenses possibilités offertes par les voies transfrontalières de communication grâce aux infrastructures nouvellement créées.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution de financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux.

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

11 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso




Le Roi Mohammed VI rend hommage aux FAR


14 mai 2022 par Ignace B. Fanou
A l’occasion du 66ème anniversaire de la création des Forces Armées (...)
Lire la suite

SM. Mohammed VI compatit à la douleur du peuple émirati


14 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Le Roi du Maroc présente au nom de son Royaume ses sincères condoléances (...)
Lire la suite

La Coalition mondiale déterminée à en finir avec Daech


13 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Une Réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech, s’est (...)
Lire la suite

SM. Mohammed VI lance la construction d’un hôpital futuriste


6 mai 2022 par Ignace B. Fanou
Le Royaume du Maroc veut s’offrir un hôpital de référence et de grand (...)
Lire la suite

L’effondrement d’un immeuble résidentiel à Lagos fait huit morts


2 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Huit personnes sont mortes dans l’effondrement d’un immeuble résidentiel (...)
Lire la suite

The Coca-Cola Company s’engage envers les consommateurs africains


28 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
L’équipe de direction de l’unité opérationnelle africaine de la Compagnie (...)
Lire la suite

‘’L’opération militaire spéciale de la Russie va se terminer très (...)


15 avril 2022 par Ignace B. Fanou
Le parti « Russie Unie » a organisé, ce vendredi 15 avril 2022, par (...)
Lire la suite

Le Nigeria ouvre des stocks stratégiques de céréales pour prévenir la (...)


13 avril 2022 par Judicaël ZOHOUN
Le président nigérian Muhammadu Buhari a ordonné l’allocation de 40.000 (...)
Lire la suite

Les ministres africains de l’agriculture se concertent à Malabo


12 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Sur l’île de Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, les ministres de (...)
Lire la suite

Une conférence de presse de l’Eglise Shincheonji réunit 1 500 (...)


5 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
L’Église Shincheonji de Jésus, le Temple du Tabernacle du Témoignage a (...)
Lire la suite

Highland Titles remporte le record du plus grand hôtel à insectes du (...)


4 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Lundi 28 mars 2022, la société de conservation Highland Titles a (...)
Lire la suite

Brahim Ghali fait économie de vérité


3 avril 2022 par Akpédjé Ayosso
Le Chef du Front Polisario a accordé une interview au journal El Mundo (...)
Lire la suite

Les travaux de rénovations entrepris par Nectar Group


31 mars 2022 par La Rédaction
Le port de Freetown illustre parfaitement le regain de dynamisme du (...)
Lire la suite

Le Japon et l’Afrique renforcent leur partenariat pour accélérer le (...)


30 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
À l’issue d’une réunion ministérielle virtuelle tenue les 26 et 27 mars (...)
Lire la suite

Catholic Relief Services et ses partenaires prônent une gestion (...)


29 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
L’ONG Catholic Relief Services (CRS) a pris part à la 9e édition du Forum (...)
Lire la suite

Les Pays-Bas et la BEI intensifient leur soutien à des projets (...)


25 mars 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Lors du Forum mondial de l’eau, il a été convenu d’un nouvel appui de 25 (...)
Lire la suite

Ecobank Côte d’Ivoire franchit pour la 1ère fois le seuil de 35 milliards (...)


25 mars 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Suite au Conseil d’administration tenu, le 2 mars 2022, sous la (...)
Lire la suite

L’Africa Investment Forum, catalyseur de financement pour l’autoroute (...)


23 mars 2022 par Akpédjé Ayosso
L’autoroute Abidjan-Lagos, longue de 1081 kilomètres, est l’un des (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires