mardi, 29 novembre 2022 •

539 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Solution pacifique au conflit du Sahara marocain

Voici les résolutions prises à la Conférence pour la paix à Las Palmas




Le Mouvement Sahraoui pour la Paix a ouvert, jeudi 22 septembre 2022, à Las Palmas (capitale de Grande Canarie, l’une des îles Canaries de l’Espagne) sa première conférence internationale pour la Paix et Sécurité. Plusieurs résolutions ont été prises au terme des travaux, ce vendredi 23 septembre 2022, à travers Le Manifeste de Las Palmas.

LE MANIFESTE DE LAS PALMAS
Ces deux jours, nous nous sommes rencontrés pour parler de notre cher Sahara, non pas du long et difficile chemin parcouru jusqu’à présent mais plutôt de l’avenir brillant qui nous attend et qui nous promet bien-être et prospérité. Un avenir de tous et pour tous les Sahraouis. Un avenir qui sera à nous, si nous acceptons les vents du changement qui soufflent du Sahara.
Un avenir qui, en définitive, nous aidera à surmonter les temps sombres marqués par les souffrances et les désillusions qui occultaient un clair horizon. Un interminable voyage à nulle part, où nous étions embarqués par des personnes qui servaient leur intérêt personnel au détriment de l’intérêt général des Sahraouis, prolongeant indéfiniment ainsi le conflit.
Nous sommes face à une journée historique. Nous sommes face à une journée spéciale. Nous nous sommes réunis ici, à la Belle Gran Canaria, en présence de membres de l’autorité traditionnelle sahraouie et de politiciens et académiciens de renommée. Nous sommes en présence de ceux qui veulent contribuer à la solution et refusent de faire partie du problème. Nous sommes face à une vague de raisons pour croire au changement.
Effectivement, nous avons la possibilité de contribuer à ce changement. Pour ce, nous jugeons nécessaire et indispensable d’adopter et d’encourager les mécanismes déjà existant, pour la résolution du conflit dans les meilleurs délais :
1º Renforcer la confiance dans le rôle de l’ONU, comme étant l’élément central d’une solution de compromis. Dans ce sens, nous estimons essentiel de créer davantage d’espaces de dialogue avec la participation de nouveaux leaders, comme les notables sahraouis, le mouvement sahraoui pour la Paix ou tout autre mouvement politique, afin de sortir du cercle vicieux et d’intensifier les efforts pour la recherche d’un accord pour ce différend. Nous devons également soutenir l’envoyé spécial de l’ONU, M. Staffan de Mistura, et l’inciter à déployer davantage d’efforts dans le but d’avancer de manière constructive dans la résolution de cet interminable processus politique et d’éviter que le conflit ne retourne à la stagnation. Enfin, nous sollicitons vivement à M. Mistura de s’investir de manière efficiente pour faire respecter le cessez-le-feu afin d’empêcher d’autres pertes de vies humaines.
2º Saluer et lire positivement la nouvelle position du gouvernement d’Espagne quant à cette question. Dans ce sens, la sortie de l’Espagne de sa « neutralité négative » traditionnelle renforce et favorise son rôle d’intermédiaire principal dans une dynamique Espagne-Union Européenne, pour un engagement plus profond de l’UE en faveur de la résolution du conflit. Nous espérons que le Gouvernement d’Espagne ne cède pas aux pressions de ceux qui veulent perpétuer cette situation. Dans ce sens, nous demandons aux politiciens et aux partis politiques de l’opposition espagnole d’adopter une position plus constructive et moins égoïste dans ce dossier, qui est en dessus des règlements de compte et des calculs électoralistes vu qu’il s’agit d’un dossier sensible.
3º Mettre en valeur et renforcer le rôle de l’autorités traditionnelle sahraouie, représentée par les notables et chioukhs dont l’autorité tribale a été mise en question par une autre partie en vue de s’arroger le droit à la représentativité de la population sahraouie à titre de « droit éternel », sans aucun processus démocratique ni légitime.
4º Prévenir les effets négatifs que peut causer la perpétuation de cette situation. Sans le moindre doute, la tension permanente dans la région est nuisible pour les deux côtés de l’axe atlantique-méditerranéen. Mettre fin à cette situation dans les plus brefs délais. Ceci atténuera la tension et stabilisera la région dans un monde marqué par des soubresauts politico-militaires. Œuvrer pour l’instauration d’une stabilité qui sera également bénéfique pour les Îles Canaries, notamment au niveau de l’échange culturel et économique avec nos voisins et frères.
5º Finalement, se rappeler de manière très particulière, de toutes les familles divisées depuis des décennies suite à l’intransigeance d’une minorité. Il est donc crucial de trouver une solution qui garantit à la fois une immédiate réunification familiale, une vie digne, un progrès social pour la population sahraouie en plus du pouvoir de profiter des biens de sa terre, laissant derrière les pénuries de l’exile au désert. Nous estimons que la proposition d’autonomie constitue le point de départ vers une solution de compromis et vers une nouvelle ère qui offre la possibilité de prospérer en paix pour nous tous.
Ce sont les fondements du changement que nous cherchons. Ce jour, nous sommes ici pour donner le coup d’envoi de ce changement. Un changement qui a pour objectif de construire un Sahara meilleur, fait par et pour les personnes. L’heure est arrivée pour réaffirmer notre compromis.
Notre histoire est une histoire de lutte contre les adversités, une histoire de dépassements de soi. Il s’agit d’une histoire d’effort collectif marqué par le travail commun et qui servira pour édifier un avenir meilleur. Une histoire qui doit être séparée du cursus des leaders toxiques et inquisitoires, dont l’échec en tant que dirigeants est documenté et attesté par des faits. C’est l’histoire de la population du désert qui croit toujours en une solution. Nous sommes toujours à temps de finir avec cette disgrâce.

Merci.

Las Palmas de Gran Canaria, le 23 septembre 2022

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

23 septembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou




Le Maroc réaffirme sa position à l’ONU


23 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, ce mercredi 23 novembre 2022, en (...)
Lire la suite

‘’Hogra’’ et ‘’Haraga’’, des concepts pour qualifier la situation en (...)


18 novembre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
La politique intérieure et la situation sociopolitique de l’Algérie (...)
Lire la suite

Les manoeuvres militaires algéro-russes aux frontières marocaines (...)


17 novembre 2022 par Marc Mensah
L’Algérie et la Russie viennent de lancer des manoeuvres militaires dans (...)
Lire la suite

La situation des droits de l’homme se détériore en Algérie selon une (...)


9 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Dans une lettre envoyée à l’Organisation des Nations Unies à Genève, (...)
Lire la suite

La Norvège annonce une contribution de 9,5 millions d’USD


9 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Dans le cadre de son engagement à multiplier par trois son financement (...)
Lire la suite

Nicephore Soglo félicite Olusegun Obasanjo pour l’accord de paix (...)


8 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Félicitations à un membre éminent du Forum des Anciens Chefs d’État et de (...)
Lire la suite

Le Canada anglophone ferme presque sa porte à l’immigration (...)


2 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Contrairement à la partie francophone du Canada, où l’immigration en (...)
Lire la suite

Boni Yayi félicite Lula da Silva pour son élection


2 novembre 2022 par Akpédjé Ayosso
À travers un message sur sa page Facebook, l’ancien président Boni Yayi a (...)
Lire la suite

L’AFN salue la victoire de Lula et se dit prêt à coopérer


1er novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
C’est l’actualité de l’heure. Après les ennuis judiciaires et le long (...)
Lire la suite

La CEDEAO obtient un compromis avec la junte au pouvoir


23 octobre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Après plusieurs mois d’échange et de négociation, la Communauté des États (...)
Lire la suite

« L’Afrique du Sud se retrouve du mauvais côté de l’histoire (...)


22 octobre 2022 par Akpédjé Ayosso
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des (...)
Lire la suite

L’Afrique du Sud du mauvais côté de l’histoire ( Nasser Bourita)


21 octobre 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des (...)
Lire la suite

La France condamne les violences survenues au Tchad ce jeudi


20 octobre 2022 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
La France a réagi à la suite des violences survenues ce jeudi 20 octobre (...)
Lire la suite

Poutine justifie l’annexion de 4 régions d’Ukraine


20 octobre 2022 par Ignace B. Fanou
Le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a signé, (...)
Lire la suite

Un petit kényan exprime sa reconnaissance au Roi Mohamed (...)


14 octobre 2022 par F. Aubin Ahéhéhinnou
Un petit enfant kényan remercie Sa Majesté, le Roi Mohamed VI du Maroc. (...)
Lire la suite

Une ONG dénonce l’Algérie devant l’ONU


12 octobre 2022 par Akpédjé Ayosso
Face aux Nations-Unies, la Fondation Alkarama a dénoncé la détention (...)
Lire la suite

Un enfant kenyan remercie le Roi du Maroc pour sa générosité


12 octobre 2022 par Ignace B. Fanou
Un enfant kenyan de 11 ans vient d’adresser une lettre à Sa Majesté le (...)
Lire la suite

4 ouvriers agricoles dont 3 Béninois enlevés au Nigéria


10 octobre 2022 par Marc Mensah
Quatre ouvriers agricoles dont 3 Béninois de l’ethnie « Tchabè » ont été (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires