dimanche, 25 février 2024 -

1402 visiteurs en ce moment

Entretien avec Prof Barthélémy Biao, Directeur du Lareg (Université de Parakou)

‹‹ Il faut que les produits fabriqués au Bénin alimentent le commerce régional››




Le Professeur Barthélemy Biao, Directeur du Laboratoire de recherche en économie et gestion (Lareg) de l’Université de Parakou, a procédé le mercredi 26 juin 2019 à Cotonou, au lancement de l’édition 2019 du Rapport de la Conférence des Nations-Unies sur le Commerce et le développement (Cnuced) sur le développement économique de l’Afrique.
Au cours de la cérémonie, le Professeur Biao a fait un exposé pour présenter le rapport aux médias et au public béninois. Dans cette interview, il fait le point des recommandations issues du rapport.

24heures au Bénin : À l’occasion du lancement de l’édition 2019 du Rapport de la Cnuced sur le développement économique de l’Afrique, vous avez fait un exposé pour présenter le rapport au public et aux médias. Que peut-on retenir des conclusions de ce rapport ?*

Barthélémy Biao :
Cet exposé sur le Rapport de développement économique en Afrique pour cette année porte sur le thème « Made in Africa-les règles d’origine, un tremplin pour le commerce africain ».
D’abord, il faut dire que les règles d’origine sont très importantes lorsqu’une région notamment l’Afrique s’engage dans un processus de libéralisation préférentielle. Mais les règles d’origine sont complexes. Dans le passé, elles ont été un instrument qu’on peut dire mal utilisé parce que les pays n’ont pas pu les exploiter suffisamment lorsqu’il y a des règles d’origine concurrentielles. La principale leçon de cet rapport, c’est-de-dire que l’avènement de la Zone de libre-échange continentale va être l’occasion de définir de nouvelles règles d’origine au niveau du continent africain.
Et il serait important que ces règles d’origine aient un certain nombre de qualité. Ces nouvelles règles doivent être transparentes, flexibles, favorables aux entreprises et tenir compte des niveaux de développement différenciés. Elles doivent permettre aux pays quel que soit leur niveau de développement de pouvoir s’insérer efficacement dans les chaînes de valeur au niveau continental alors que jusqu’à présent notre commerce extérieur a été essentiellement orienté vers les pays occidentaux.

24 heures au Bénin : Que gagne le Bénin en s’insérant dans cette chaîne de valeur au niveau continental ?


Barthélemy Biao
 :
La vérité vous le savez. Le Bénin est un petit pays comparativement aux autres pays et dans le processus d’intégration en règle générale, cette différenciation des niveaux de développement est une source d’avantages différenciés. On peut donc à priori penser que les pays les plus développés tireront de meilleurs avantages que les pays les moins développés comme le Bénin. Toutefois, le rapport dit que si on définit des règles d’origine assez flexibles quel que soit le niveau de développement, chaque pays peut s’insérer dans la chaîne de valeur entre la matière première et le produit fini. On peut également dire que lorsqu’on considère chaque pays, il doit être en mesure de définir ses avantages comparatifs. Et pour le moment, le principal produit que le Bénin exporte c’est le coton. Alors que l’étude considère le secteur textile et vêtement comme une chaîne de valeur régionale potentiellement bénéfique. A partir de ce moment, il appartient au Bénin de mettre des politiques idoines pour améliorer son insertion dans cette chaîne de valeur. Et si je considère le passé, il y avait au niveau du Bénin des industries textiles qui ont pratiquement fermé boutique. C’est peut-être l’occasion de réfléchir et de voir, pas en créant nécessairement des entreprises publiques mais en créant des conditions pour que l’investissement direct étranger puisse s’installer dans les meilleures conditions, comment permettre que des produits de mieux en mieux ou de plus en plus transformés soient fabriqués au Bénin et alimentent le commerce régional.

24 heures au Bénin : Parlez-nous professeur du contexte dans lequel s’est déroulée l’activité ?

Barthélemy Biao : Il faut dire que dans ses activités de collaboration extérieure, le Laboratoire de Recherche en Economie et Gestion (Lareg) de l’Université de Parakou est entré en contact avec la Conférence des Nations-Unies sur le Commerce et le Développent (Cnuced). C’est donc dans ce cadre que nous avons été chargé du lancement des rapports réalisés par la Cnuced tantôt sur le développement économique de l’Afrique tantôt sur les Pays les moins avancés (Pma). L’année dernière, c’était sur les pays les moins avancés et cette année, c’est sur le développement économique de l’Afrique. Comme la Cnuced n’a pas de représentation permanente au Bénin, nous servons en quelque sorte de courroie de transmission entre cette institution et le public béninois pour le lancement de ses rapports au Bénin.

Juliette MITONHOUN

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

4 juillet 2019 par Judicaël ZOHOUN




Tioleja Films engagée dans la narration de l’histoire africaine


21 février 2024 par Akpédjé Ayosso
Yasmina Fagbemi Edwards, co-fondatrice de la société de production (...)
Lire la suite

Bonaventure C. GUEDEGBE s’exprime sur le retrait de la Cedeao du (...)


2 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le dimanche 28 janvier 2024, le Burkina Faso, le Niger et le Mali ont (...)
Lire la suite

Les attentes de la 5e édition du séminaire sur la justice commerciale


24 novembre 2023 par Akpédjé Ayosso
Le Conseil des Investisseurs Privés au Bénin (CIPB) en partenariat (...)
Lire la suite

« Notre objectif est de faire en sorte que nos clients se sentent (...)


21 septembre 2023 par La Rédaction
A la tête de MTN Bénin depuis 2020, la Directrice Générale du premier (...)
Lire la suite

’’Ce G20 reflète la voix des pays du Sud’’ (Premier ministre Narendra Modi)


8 septembre 2023 par Akpédjé Ayosso
La présidence indienne du G20 marque un moment décisif car le pays (...)
Lire la suite

« Avoir refoulé l’He Malèhossou ne veut pas forcément dire qu’Olivier (...)


10 juillet 2023 par Judicaël ZOHOUN
|Une interview-analyse du Journaliste, Vianney ASSANI, Editorialiste (...)
Lire la suite

A cœur ouvert avec le Chef de mission SDSN en visite au Bénin


27 février 2023 par Judicaël ZOHOUN
Mme Eve de la Mothe Karoubi, Cheffe des réseaux, Directrice du (...)
Lire la suite

L’ANSSFD fait le point après l’interdiction de la collecte d’épargne (...)


2 décembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
L’Agence Nationale de Surveillance des Systèmes Financiers (...)
Lire la suite

« Il faut compter sur ASO Baobab pour la prochaine Ligue Nationale (...)


26 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Imelda WADAGNI rêve grand ! Au terme d’une assemblée générale (...)
Lire la suite

« Si on a cinq présidents comme Talon en Afrique, le continent va (...)


19 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Monsieur Bunmi Jinadu est un promoteur très influent dans le (...)
Lire la suite

A Cœur Ouvert avec Roland GANFLE, chef section embouteillage


13 mai 2022 par Judicaël ZOHOUN
Découvrez chaque mois, un métier de la brasserie en immersion avec un (...)
Lire la suite

Q&R : Les leçons du dernier congrès mondial de la nature


18 janvier 2022 par Judicaël ZOHOUN
Lecture rapide L’innovation de ce congrès aura été d’avoir sur le (...)
Lire la suite

« Nous voulons faire d’Athiémé le pôle touristique le plus fréquenté (...)


26 juillet 2021 par Judicaël ZOHOUN
Ville historique à fortes potentialités touristiques, Athiémé se veut (...)
Lire la suite

« Nous saluons l’action du gouvernement à répandre ce projet dans (...)


20 juin 2021 par Ignace B. Fanou
Le Directeur du Centre d’excellence régional contre la faim et la (...)
Lire la suite

Ce qu’il faut savoir des accidents scolaires


15 mars 2021 par Boniface CAKPO
Plusieurs situations créent des accidents dans les écoles. Des murs (...)
Lire la suite

Le groupe Teriba s’engage pour les sans espoir


16 novembre 2020 par Ignace B. Fanou
Quatre (04) artistes-musiciens et groupes musicaux du Bénin (Teriba, (...)
Lire la suite

« Boni Yayi ne peut pas dire qu’il ne nous doit pas des arriérés »


19 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
Invité sur les antennes de URBAN FM ce 19 octobre 2020, *Paul Essè (...)
Lire la suite

Les clarifications de Romuald Wadagni sur les arriérés de salaire


19 octobre 2020 par Judicaël ZOHOUN
A la suite de la rencontre entre le Chef de l’Etat et les (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires