mardi, 18 juin 2024 -

1000 visiteurs en ce moment

Mamadou Nago GUEYE : L’histoire jamais racontée d’un grand patriote




Né le 14 juillet 1920, à Dakar, Mamadou Nago Guèye, était un Commissaire divisionnaire de police de Classe exceptionnelle. Après ses études coraniques et son cycle primaire à Louga, il rejoignit l’école de la Chambre de commerce de Dakar.
Mamadou Nago Guèye entra ensuite dans la police où il gravit les échelons auSénégal, avant d’être envoyé au Dahomey, puis en France. Décédé le 25 avril 1999, à Dakar, il fut le premier sénégalais à être Commissaire central de la Ville de Dakar.Considéré comme un grand patriote, il avait marqué son hostilité à l’utilisation deses troupes pour des actions partisanes, notamment avec l’arrestation de sescamarades qu’il considérait comme arbitraire.
Il était inséparable avec son cousin Amadou Mahtar Mbow et Assane Diop Pathé


Feu Mamadou Nago Guèye a grandi chez sa grand-mère à Louga où il a fait ses études coraniques et son cycle primaire. Il entra à l’école coranique de Mame Malick Sall, grand père de Sérigne Moustapha Sy Jamil, en même temps que son cousin Amadou Mahtar et Assane Diop Pathé. Ainsi, les trois garçons seront inséparables et entrent à l’école française grâce à Blaise Diagne qui avait incité le père de Amadou Mahtar Mbow à l’envoyer à l’école française. Après l’obtention du Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE), les trois garçons sont envoyés à l’école de la Chambre de commerce de Dakar.
Puis, Amadou Mahtar Mbow réalise la carrière que tout le monde connaît aujourd’hui, Assane Diop Pathé se lance dans les affaires et Mamadou Nago Guèye, quant à lui, entre dans la Police nationale au début des années 40. Ici, il gravit rapidement les échelons au Sénégal, avant d’être envoyé au Dahomey, puis en France. à partir de 1957.

Premier Sénégalais Commissaire central de Dakar

Les trois hommes étaient comme des frères. Ils militaient tous les trois pourl’indépendance de leur pays, le Sénégal. A son retour au Sénégal au moment des indépendances, Mamadou Nago Guèye devient Commissaire central de la ville de Dakar,
tandis que Amadou Mahtar Mbow retourne dans l’enseignement et Assane Diop Pathé entre au Cabinet de Mamadou Dia, avec des compagnons tel que Mamadou Moustapha
. .
Lorsqu’éclatent les événements de 1962 et que Senghor lui demande d’arrêter des personnalités dont son ami d’enfance Assane Diop Pathé et Waldiodio Ndiaye avec qui il travaillait et avait développé de profondes relations d’amitié, Mamadou Nago Guèye refuse catégoriquement. Il s’expose ainsi aux violentes représailles de Senghor frôlant même sa radiation de la police, avant d’être exiléà Ziguinchor pendant plusieurs années., Mamadou Nago finira par être rappelé à Dakar. Ici, il est réintégré dans l’élite de la Police nationale où il occupera différents postes, notamment au Port de Dakar et à la Sureté
nationale, avant de devenir Directeur de la police judicaire et Chef du bureau d’Interpol.

Un grand policier avec une riche carrière

Mamadou Nago Guèye était un grand policier, tant par la taille que par la carrière. Il fut, tour à tour, médaillé d’honneur de la Police (France), Chevalier de l’Etoile Noire (Bénin), Chevalier de l’Ordre du Mérite (France) et Chevalier de l’Ordre National du Lion (Sénégal).

Un patriote avant l’heure

Mamadou Nago Guèye était un patriote et le prouvait par ses actes puisqu’il avait marqué son hostilité à l’utilisation de ses troupes pour des actions partisanes, notamment l’arrestation de ses concitoyens comme Assane Diop Pathé, Mamadou Dia et Waldiodio Ndiaye qu’il appelait affectueusement Waly. Des arrestations qu’il considérait comme arbitraire. Ce que l’on appellerait aujourd’hui un grand patriote.
Juste quelques années avant sa retraite, le Président Senghor lui proposa le poste d’ambassadeur mais Mamadou Nago avait décliné cette autre promotion pour rester auprès de sa mère vieillissante et pour se consacrer davantage à l’éducation de ses enfants.
Doudou Gueye Nago, comme l’appelaient les dakarois, était connu pour sa droiture, sa générosité et sa piété. Il était admirateur et ami de Serigne Abdoul Aziz Sy. En ce jour
25eme anniversaire de son décès, que la Paix de Dieu soit avec ses grands hommes de notre cher pays.

Cheikhou Aidara
Journaliste à Dakar

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

30 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN




Dr Louis-Georges Tin répond à Eric Houndété et au Parlement


11 juin 2024 par Judicaël ZOHOUN
A la suite des questions du député Eric Houndété au gouvernement sur (...)
Lire la suite

AMOUR DE CONTENEUR …


11 juin 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Comment sortir des intrigues de Tiani ?


10 juin 2024 par Judicaël ZOHOUN
« La situation entre le Bénin et le Niger demeure une intrigue ». (...)
Lire la suite

DELIRES DE PANAFRICONS


21 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

UNE MARCHE PATRIOTIQUE !


14 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Qui est AMADOU Moudachirou ?


14 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Ancien joueur de L’ Énergie Cottbus de Karlsruher SC, de Hanovre 96 (...)
Lire la suite

NO PHOTOS DE PENIS ?


2 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

REPRODUCTEURS SAUFS !


30 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

QUID MEA REFERT ?


25 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

CONVERTISSEZ-VOUS …


11 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Plaidoyer pour une réforme du championnat professionnel de foot au Bénin


10 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Il y a quelques jours, monsieur Benoît DATO, ministre chargé des (...)
Lire la suite

13 MILLIARDS DECLASSES


9 avril 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

TOUTE BETISE MERITE SALAIRE


26 mars 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

AMOUR FORCé


19 mars 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

DOUCE HAÏTI …


29 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de (...)
Lire la suite

MALTRAITANCE


15 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

Bertin Koovi, les menaces, la diffamation et les excuses publiques


13 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Les trois récentes publications de Bertin Koovi sur les réseaux (...)
Lire la suite

Une chance de guérir la Cedeao de sa malformation congénitale


12 février 2024 par Judicaël ZOHOUN
Le président béninois Patrice Talon exprimait son dilemme lors de sa (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires